Le Suisse Roger Federer abattu
Le Suisse Roger Federer abattu | AFP - EDUARDO MUNOZ ALVAREZ

US Open - Federer tombe de haut, Cilic et Nishikori foncent en quarts

Publié le , modifié le

Sans avoir perdu le moindre set depuis le début du tournoi, Roger Federer était en confiance pour son 8e de finale à l'US Open, contre John Millman, 55e mondial. Mais malgré deux balles pour mener deux sets à zéro, le Suisse a fini par tomber de très haut, accumulant 76 fautes directes, contre l'Australien, 3-6, 7-5, 7-6 (9/7), 7-6 (7/3). Il n'était plus tombé aussi tôt dans un tournoi du Grand Chelem depuis l'Open d'Australie en 2015 (3e tour).

"J'ai eu l'impression de manquer d'air." Roger Federer en a manqué dans la nuit humide de New York. Il lui a aussi manqué son tranchant habituel, sa constance (77 fautes directes), et son service (49% de 1ers services, 13 aces et 10 double fautes). C'est seulement la 2e fois sur ses 14 dernières participations à l'US Open qu'il s'arrête avant les quarts de finale. La dernière chute de ce genre remonte à 2013, et sa défaite contre Tommy Robredo. "J'ai capitalisé sur le fait que Roger ait connu un jour sans au service", a reconnu John Millman, son tombeur tout heureux de s'offrir son premier match de légende. "Je ne réalise pas, j'ai tellement de respect pour Roger et tout ce qu'il a fait pour le jeu. C'est un de mes héros, il n'était pas à son meilleur niveau aujourd'hui (lundi), mais je prends".

Un service en panne

Federer s'est pourtant procuré deux balles de deux sets à zéro, puis une balle de deux manches à une. Mais sans service, lors de fins de sets au couteau, l'ancien N.1 mondial n'a pas tenu le choc. Malgré un service défaillant (45% de premières balles dans le 1er set, 31% dans le 2e), la tournure des événements souriait à Federer jusqu'à ce qu'il mène 5-4, 40-15 dans le deuxième set. C'est au moment où il était sur le point de mener deux manches à zéro que les choses ont déraillé. Symbole de ses difficultés du jour au service, c'est sur une double faute qu'il a permis à Millman d'égaliser à 5 partout. Deux jeux plus tard, l'Australien de 29 ans convertissait sa première balle de set et embarquait l'ex-N.1 mondial dans un match à rallonge. Dans la troisième manche, les deux joueurs se départageaient au jeu décisif. Là encore, Federer, malgré des fautes directes par dizaines (76 au total !), s'est placé en position favorable (3-1), puis a obtenu une balle de set à 6-5, en vain, avant que Millman ne vire en tête. Le scénario s'est répété une dernière fois dans le quatrième set: le Suisse a breaké pour mener 4 jeux à 2, mais il a n'a pu empêcher son adversaire de revenir sur ses talons, puis de le dépasser définitivement au tie-break, 7 points à 3.

Dix ans après sa dernière victoire à New York, Roger Federer a vécu une grosse désillusion.


 

Cilic-Nishikori, remake de la finale 2014

Le Croate Marin Cilic, N.7 mondial, a dominé le Belge David Goffin (10e) en trois sets 7-6 (8/6), 6-2, 6-4 en huitièmes de finale de l'US Open, lundi à New York. Pour une place dans le dernier carré, Cilic (29 ans) retrouvera le Japonais Kei Nishikori (19e) pour un remake de la finale 2014 de l'US Open, au bout de laquelle le Croate avait soulevé son unique trophée en Grand Chelem (6-3, 6-3, 6-3). Malgré seulement 46% de premières balles, Cilic n'a perdu que deux fois son service. Goffin, affaibli par une épaule douloureuse, a notamment payé ses 35 fautes directes (pour 19 coups gagnants). "J'ai commencé doucement mais après le premier set, il a moins bien servi et j'ai gardé mon rythme", a déclaré le Croate, qui a conclu la partie à sa troisième balle de match. "Je me suis dit: +Une balle de match, une deuxième, j'espère que ça ne va pas aller jusqu'à huit cette fois...", a-t-il souri.