Daniil Medvedev

US Open : Daniil Medvedev se qualifie pour son premier quart de finale de Grand Chelem sous les sifflets

Publié le , modifié le

Pris à partie par le public new-yorkais lors de son troisième tour, Daniil Medvedev a de nouveau été copieusement sifflé ce dimanche. Des huées qui ne l'ont pas vraiment perturbé, le Russe se qualifiant pour son premier quart de finale après sa victoire en quatre sets face à Dominik Koepfer (3-6, 6-3, 6-2, 7-6[2]).

Des huées pour son entrée sur le court, des huées après sa victoire... La relation entre Daniil Medvedev et le public new-yorkais est toujours aussi compliquée. Copieusement sifflé par le court Arthur-Ashe lors de son huitième de finale gagné face à Dominik Koepfer (3-6, 6-3, 6-2, 7-6[2]), le Russe a remis de l'huile sur le feu lors de l'interview d'après-match, assurant qu'il transformait ces sifflets en énergie positive. 

"Je perdais 2-6, 0-2, j'avais mal et j'avais pris autant d'antidouleur que possible... et c'est encore grâce à vous que j'ai gagné. Merci !", a lancé le Russe au public qui le huait, alors qu'il leur faisait signe de continuer. "Continuez à me donner cette énergie, vous êtes les meilleurs", leur a encore dit le N.5 mondial qui sera opposé au prochain tour au lauréat 2016 Stan Wawrinka.

Acte de contrition

Cette attitude du public américain à son encontre remonte au 3e tour vendredi et à son mauvais comportement avec un ramasseur de balles qui lui tendait sa serviette entre deux points. Le Russe, qui ne la voulait pas, la lui a arrachée des mains pour la lui jeter au visage. L'arbitre lui a alors donné un avertissement et cette fois c'est sa raquette que Medvedev a lancée vers sa chaise. La séquence s'est terminée sur un doigt d'honneur discret que le public a pu voir sur grand écran... Comme ce dimanche, il avait assuré le public que ses sifflets lui avaient donné l'énergie de se qualifier en 8e de finale. Il a été condamné à 9.000 dollars d'amende pour cette soirée.

A froid en conférence de presse, Daniil Medvedev a néanmoins tenu à calmer le jeu, faisant acte de contrition et regrettant son comportement sur les courts. "J'ai fait des choses dont je ne suis pas fier et sur lesquelles je travaille pour devenir un homme meilleur sur le court parce que je crois réellement que je suis une bonne personne en dehors du court, a déclaré le Russe. Après le match, j'ai un peu provoqué la foule, mais on sait tous comment peut être le public de New York: c'est probablement le public le plus électrique du monde ! Donc aujourd'hui, j'ai juste fait un peu de provocation et j'espère que ça les a amusés, moi en tout cas ça m'a amusé. Et comme je l'ai dit, ça m'a donné beaucoup d'énergie pour gagner"

L'homme en forme de la tournée nord-américaine sur dur, au cours de laquelle il a joué trois finales en trois tournois et gagné celle du Masters 1000 de Cincinnati, se hisse pour la première fois de sa carrière en quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il avait été éliminé en 8e en Australie en janvier.

Avec AFP

France tv sport francetvsport