US Open : Daniil Medvedev poursuit son parcours sans faute aux dépens d'Andrey Rublev pour retourner en demi-finales

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Le Russe Daniil Medvedev
Le Russe Daniil Medvedev | AFP - GETTY IMAGES

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Face à son compatriote, et ami, Andrey Rublev, Daniil Medvedev a encore impressionné. Le Russe, tête de série numéro 3, n'a eu besoin que de 3 sets pour se qualifier pour les demi-finales (7-6, 6-3, 7-6). Le finaliste de l'édition 2019 a envoyé un message fort à ses futurs adversaires.

Une démonstration. Si quelqu’un avait un doute sur le niveau de Daniil Medvedev, qui n’avait jusqu’alors affronté aucun membre du top 75 depuis le début du tournoi à Flushing Meadows, le finaliste de la dernière édition de l’US Open a sans doute convaincu les derniers sceptiques. Le numéro 5 a donné une leçon de tennis à son compatriote Andrey Rublev. 

Un tie-break qui inverse la dynamique

Andrey Rublev et Daniil Medvedev, les deux Russes qui montent au classement ATP, sont connus pour leur puissance et leur tempérament volcanique. Rapidement, les deux joueurs font honneur à leur réputation. Si durant toute la première manche, les deux Russes ne parvenaient à se départager, avec tout de même un léger avantage à Rublev dans le cours de l’échange, le tie-break allait totalement changer la dynamique du match. Rublev y faisait la course en tête, menant rapidement 5-1 puis 6-3. Avant que Medvedev ne passe en mode machine, serrant le jeu quand il le fallait et enchaînant les coups gagnants avec une facilité déconcertante. La tête de série numéro 3 remportait ce jeu décisif 8 points à 6 en marquant 5 points consécutifs. Comme un symbole, Medvedev concluait la manche sur un ace magistral, le 6e du set. Sonné, Rublev ne pouvait contenir ses nerfs, et sa raquette s’en souviendra... Il venait de laisser passer une belle occasion de prendre les devants, sa chance était passée. 

Medvedev en contrôle

Après une première manche qui aura duré plus d’une heure, Medvedev passait la seconde pour distancer définitivement son jeune compatriote, toujours aussi remonté. "Il jouait mieux que moi au premier set, (mené dans le tie-break) je savais que je devais prendre des risques parce que si je ne faisais que renvoyer la balle, il me battrait", a-t-il déclaré après coup sur le court. En à peine plus de 30 minutes, le finaliste sortant empochait, facilement, une deuxième manche. Un set durant lequel il aura impressionné par sa capacité à accélérer le jeu dans l’échange. Pris de vitesse sur la plupart des points, Rublev ne pouvait que constater les dégâts. Medvedev capitalisait 15 coups gagnants dans la deuxième manche.

Revenu avec de biens meilleures intentions, Rublev retrouvait son niveau de la première manche parvenant à entrer de nouveau dans le court pour mettre en difficulté Medvedev. Ce dernier, commettait 12 fautes directes, pour seulement 9 coups gagnants. Insuffisant pour faire une différence notable avec son adversaire.Comme dans le premier set, il fallait un tie-break pour départager les deux joueurs russes. Un jeu décisif dans lequel Medvedev se montrait entreprenant et impressionnant pour l’emporter 7 points à 5. 

Sur le court Arthur Ashe et en 2h26 de très bonne qualité, Daniil Medvedev a prouvé à tout le monde qu’il avait les épaules pour remporter son premier tournoi du Grand Chelem, Dominic Thiem et Alex De Minaur, ses possibles adversaires en demi-finale, sont prévenus.