Marin Cilic
Le Croate Marin Cilic salue le public à New York | AFP - GETTY IMAGES

US Open - Cilic passe à son tour à la trappe, Shapovalov en 8e, Mahut éliminé

Publié le , modifié le

Après les forfaits de Murray, Djokovic, Wawrinka, Nishikori, les éliminations de Zverev et Dimitrov, voilà un nouveau membre du Top 10 à quitter l'US Open. Marin Cilic, 7e mondial, qui avait un tableau ouvert pour atteindre la finale, a été dominé par l'Argentin Diego Schwartzman (N.29), 33e mondial, 4-6, 7-5, 7-5, 6-4.Seuls Nadal, Federer et Thiem sont encore en lice parmi les 10 meilleurs du monde. Nicolas Mahut n'a rien pu faire pour sa part contre Carreno Busta (N.12) 6-3, 6-4, 6-3. L'Ibère jouera Shapovalov, devenu le plus jeune 8e de finaliste à l'US Open depuis Chang en 89, et en Grand Chelem depuis Safin (Roland-Garros) en 98. Du lourd.

Une hécatombe. Un défi pour ceux qui aiment parier. Qui aurait pu imaginer qu'avant même la deuxième semaine de cet US Open, il ne reste plus que trois membres du Top 10 ? Rafael Nadal, Roger Federer, Dominic Thiem sont les derniers survivants, mais ils n'ont pas encore atteint les 8e de finale. Marin Cilic n'a pas pu atteindre ce niveau.

Opposé à Diego Schwartzman, qu'il avait battu cette saison en demi-finale sur la terre battue d'Istanbul lors de leur seul duel sur le circuit, le Croate avait les faveurs des pronostics. D'abord parce que le finaliste du dernier Wimbledon fait partie de ces prétendants permanents au titre. Derrière les grands favoris que sont les Nadal, Murray, Djokovic et autres Federer, mais avec cette capacité de renverser tout le monde. Ensuite, parce qu'avec tous les forfaits d'avant-tournoi, il avait hérité de la position de la tête de série N.2, tout en bas du tableau, à l'opposé des Nadal, Federer, Thiem ou encore Goffin. Et dans cette moitié, ses grands rivaux étaient Tsonga, Alexander Zverev, tous éliminés. C'est donc un boulevard qui s'offrait à lui. Il n'en a pas profité.

Isner et Querrey en favoris dans la partie basse du tableau​ ?

Diego Schwartzman, 25 ans, l'a renvoyé chez lui. 33e mondial, ce qui était son meilleur classement en carrière jusque-là, le Sud-Américain a déjoué les pronostics. Il a su se relever de la perte du 1er set (6-4), pour empocher les trois suivantes. Bien sûr, au moment de conclure, le bras a tremblé. Il menait ainsi 5-2 dans le 4e set, et servait pour le match, mais il n'a pas réussi à finir le travail. Contraint de sauver des balles d'égalisation à (5-5), la tête de série N.29 a fini par l'emporter après 3h30 de jeu. Vainqueur de l'US Open 2014, Cilic rejoint le cimetière des têtes de série. Dans cette moitié de tableau, John Isner devient favori, lui qui porte la tête de série N.10, lui qui a déjà atteint les quarts de finale ici-même. Mais un seul joueur a déjà été en demi-finale en Grand Chelem: Sam Querrey (N.17). Reste que le statut de favori ne porte vraiment pas chance cette année.

Denis Shapovalov sur les pas de glorieux anciens

Tombeur de Jo-Wilfried Tsonga au tour d'avant, Denis Shapovalov s'est ouvert le chemin des 8e de finale. A seulement 18 ans, il a profité de l'abandon du Britannique Edmund alors qu'il menait 3-6, 6-3, 6-3, 1-0, pour se mettre sur les traces de glorieux anciens. Il devient en effet le plus jeune joueur depuis Michael Chang (17 ans) en 1989 à atteindre ce stade du tournoi new yorkais. Et en tout Grand Chelem confondu, c'est le plus jeune depuis un certain Marat safin, à Roland-Garros en 1998. Bref, le Canadien gagne ses galons de future perle. Pour son 2e tournoi du Grand Chelem en carrière, il réalise un parcours exceptionnel. Lui qui était 250e mondial en janvier, aujourd'hui 69e, va pointer ce soir au 40e rang de la Race. Et ce n'est pas fini. Il affrontera en effet Pablo Carreno Busta, qui va devenir le premier joueur de l'ère Open à affronter quatre joueurs issues des qualifications lors des 4 premiers tours.  

L'Espagnol a en effet pris le meilleur sur Nicolas Mahut. Comme Caroline Garcia chez les femmes, ce dernier n'a pas fait mieux que l'an dernier, et son 3e tour à New York. Le meilleur résultat réalisé ici dans sa carrière, le Parisien l'a égalé, mais ne l'a pas amélioré. face à lui, Pablo Carreno Busta (N.12) ne lui a laissé aucune chance. Avec seulement 5 aces pour 4 doubles fautes (et 59% de réussite en 1re balle), le 115e mondial n'a pas pu s'appuyer sur l'une de ses meilleures armes. En 1h48, l'Espagnol a validé son ticket pour les 8e.

Réacti​ons

Nicolas Mahut: "J'étais un peu moins bien c'était évident, et lui a bien joué. J'avais envie de tout donner, c'est ce que j'ai essayé de faire, mais ce n'était pas suffisant aujourd'hui. Je n'étais pas spécialement fatigué, mais le corps commençait à tirer et je commençais à avoir mal dans la fesse, le genou, un peu partout. Dans mes enchaînements, j'étais un peu moins rapide. J'ai manqué un peu de tout contre un joueur qui fait très peu de déchets. En plus, il a été assez intelligent en passant un maximum de premières pour que je ne puisse pas l'agresser. L'idée, c'était de ne pas calculer en disant je joue en simple et en double aujourd'hui, mais de donner tout ce que je pouvais sur ce premier matche et de voir après. Ca faisait un moment que je n'avais pas enchaîné les victoires. J'ai réussi à gagner 5 matches de suite, et à gagner deux fois de suite en 5 sets. Ca ne m'était jamais arrivé. Il y a beaucoup de positif, et notamment aussi le niveau de jeu. Après, c'est toujours pareil, se retrouver au 3e tour et jouer Carreno-Busta, même si c'est un excellent joueur, ça reste une opportunité. C'était une occasion à saisir, donc ça reste une déception, mais il y a beaucoup de motifs de satisfaction et je vais m'appuyer là-dessus pour avancer".

Résultats du 3e t​our

Paolo Lorenzi (ITA) bat Thomas Fabbiano (ITA) 6-2, 6-4, 6-4
Denis Shapovalov (CAN) bat Kyle Edmund (GBR) 3-6, 6-3, 6-3, 1-0 (abandon)
Pablo Carreno (ESP/N.12) bat Nicolas Mahut (FRA) 6-3, 6-4, 6-3
Diego Schwartzman (ARG) bat Marin Cilic (CRO/N.5) 4-6, 7-5, 7-5, 6-4

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

US Open