Tracy Austin
Malgré sa carrière tronquée, Tracy Austin est parvenue à marquer l'histoire de l'US Open | DR

Tracy Austin, l’'enfant reine

Publié le , modifié le

Alors que l'US Open -quatrième levée du Grand Chelem, bat son plein, voici le sixième volet d'une galerie de stars qui ont marqué leur époque depuis 1978, première année où le tournoi s'est disputé sur le decoturf de Flushing Meadows. Aujourd'hui, retour sur le parcours de Tracy Austin, la juvénile américaine, qui remporta son premier titre sur le ciment US contre Chris Evert à moins de 17 ans.

Annoncée comme la possible relève américaine après les succès de Chris Evert durant les années 70, Tracy Austin vit sa carrière s’arrêter dès 1982, à 19 ans à peine à cause de problèmes récurrents au dos. Si elle n’a jamais survolé les autres tournois du Grand Chelem, elle parvenait à exprimer tout son potentiel devant son public, sur le ciment de l’US Open. En simplement cinq saisons au plus haut niveau, la Californienne a tout de même accroché deux fois le Grand Chelem américain à son palmarès, en 1979 et 1981. Lors de sa première victoire, elle a même réussi à faire vaciller la légende américaine Chris Evert.

Sa plus belle victoire : contre Chris Evert, finale 1979 : 6-4, 6-3.

Elle n’a pas 17 ans et va séduire l’Amérique. Avec son physique juvénile et ses couettes de collégiennes, Tracy Austin va pourtant gravir les échelons à une vitesse incroyable. Si bien qu’en 1979, pour sa troisième saison au plus haut niveau, la jeune américaine se retrouve face à sa compatriote, et modèle, Chris Evert, en finale de l’US Open. Cette même Evert qui l’avait éliminé l’année précédente en quart de finale. Mais Tracy Austin a savamment préparé sa revanche et s’apprête à lui jouer un sacré tour. Elle étouffe rapidement son adversaire pour s’imposer sans contestation 6-4, 6-3. Le public américain se tient une nouvelle idole.

Ses autres matchs de référence :

Sa victoire contre Martina Navratilova en finale de l’édition 1981 1-6, 7-6(4), 7-6(1)

La saison 1981 commence à marquer le début des soucis pour Tracy Austin, qui multiplie les blessures. Malgré cela, l'Américaine parvient à se distinguer lors de la période estivale en remportant trois tournois entre mi-juin et l'US Open. Tête de série numéro 3 de l'US Open, elle domine en finale la Tchèque (pas encore naturalisée américaine) Martina Navratilova en trois sets mémorables 1-6, 7-6(4), 7-6(1). Une finale comme on les aime, où elle aura fait plier son adversaire à force d'abnégation. Mais alors qu'Austin semble avoir retrouvé son meilleur niveau pour rivaliser avec les deux reines de la discipline, Evert et Navratilova, les blessures auront bientôt raison de sa volonté. Dès 1982, elle bute au stade des quarts de finale en Grand Chelem tandis que l'année 83 ressemble presque à une tournée d'adieu.

Sa défaite contre Chris Evert en demi-finale de l’édition 1980 (4-6, 6-1, 6-1)

En 1980, Tracy Austin, numéro 1 mondiale au cours de la saison, défend son titre face à celle qu’elle avait vaincu l’année passée. Ses retrouvailles avec Chris Evert en demi-finale avaient tout (ou presque) d’une formalité. La jeune américaine restait, en effet, sur quatre victoires consécutives au cours de la saison sur son aînée. Le début de match semble conforter cette idée de passation de pouvoir entre les deux femmes qu’évoque la presse. Rapidement Austin mène 4-0 et parvient à ravir la première manche (6-4). Mais la fin du premier set est énonciatrice du calvaire que va connaître la Californienne jusqu’à la fin de la rencontre. Evert récite sa participation à merveille et conclu les deux dernières manches sur un cinglant 6-1, 6-1.

Palmarès à Flushing Meadows : 2 victoires, 1 demi-finale

1978 : quart de finale contre Chris Evert
1979 : victoire contre Chris Evert
1980 : demi-finale contre Chris Evert
1981 : victoire contre Martina Navratilova
1982 : quart de finale contre Hana Mandikova