Stéphane Houdet explique les mesures sanitaires pour l'US Open

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Stéphane Houdet
Stéphane Houdet, lors de la finale de l'US Open du simple masculin en fauteuil, le 08 septembre 2019, à New York. | ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Prévu du 31 août au 13 septembre 2020, l'US Open va être le théâtre de la reprise du tennis. Les organisateurs du Grand Chelem outre-Atlantique ont prévu les grands moyens pour faire respecter le protocole sanitaire et éviter la propagation du coronavirus. Stéphane Houdet, quadruple vainqueur du tournoi en tennis fauteuil, nous en dit plus sur ce qui attend les participants dès leur arrivée sur le territoire américain.

Soulagé après l'annonce du maintien du tournoi de tennis fauteuil à l'US Open 2020, c'est à présent une autre épreuve qui attend Stéphane Houdet et l'ensemble des participants au Grand Chelem américain du 31 août au 13 septembre. À l'image de ce que nous pouvons observer en Floride pour la reprise de la saison de NBA, les tennis(wo)men vont être confrontés à un protocole sanitaire extrêmement strict dès leur arrivée à New-York. 

"Ils vont construire une bulle sanitaire. Quand on arrive, on est testé et on est isolé jusqu’à la réception des tests. Donc environ 24 heures" nous explique dans un premier temps l'ancien N°1 mondial en simple et en double. "Il faut savoir qu’on ne peut rentrer sur le territoire qu’avec une autorisation du gouvernement et de l’USTA. Il faut qu’on arrive suffisamment en avance pour faire deux tests" car il est possible d'être contaminé en plein vol. 

Les positifs d'un côté, les isolés de l'autre

"Tous les joueurs positifs sont éliminés durant le tournoi" ajoute le vainqueur de 23 titres en Grand Chelem. Autrement dit, toute personne contractant le virus perdra le match automatiquement. "Si quelqu’un est déclaré positif, un protocole est mis en place et on lance un système de cas contacts. Si tu t’entraînes avec un gars, tu deviens un personnage à risque. Et si le cas est positif, tu es isolé dix jours. Tu ne peux pas partir de la bulle." Des mesures strictes qui pourraient contraindre certains joueurs à ne pas s'y rendre par crainte d'attraper le Covid-19. "Je pense qu’il y va y avoir des annulations supplémentaires", avoue-t-il.

à voir aussi Entre risque sanitaire et forfaits, l'US Open peut-il être maintenu ? Entre risque sanitaire et forfaits, l'US Open peut-il être maintenu ?

"On sera logés dans un hôtel de négatif. Tous les positifs sont isolés", détaille le joueur de 49 ans avant de donner plus d'indications sur l'utilisation du masque. Dans la bulle et les différents sites, les joueurs ainsi que leurs coaches seront dans l'obligation de porter un masque "sauf sur le court de tennis (entraînements et matches)". 

À noter que seuls les arbitres de chaise des deux enceintes majeures  seront accompagnés par des juges de ligne. Sur tous les autres courts, seul le hawk-eye accompagnera l'arbitre central. Même procédé avec les ramasseurs de balles (adultes) qui se compteront au nombre de trois sauf sur les deux terrains principaux. Une fois la compétition terminée pour les joueurs, place à l'organisation du départ. "Quand tu repars de la bulle, tu as un passeport avec la liste des tests que tu as eus et tu peux rentrer dans ton pays ou dans le pays du prochain tournoi avec ce passeport qui t’évite la quatorzaine", conclut Stéphane Houdet.

Propos recueillis par Emmanuel Rupied. 

France tv sport francetvsport