Gilles Simon
Gilles Simon | AFP

Simon sort le grand jeu face à Ferrer

Publié le , modifié le

Gilles Simon s'est hissé en 8e de finale de l'US Open en battant le N.5 mondial, l'Espagnol David Ferrer 6-3, 3-6, 6-1, 6-3. Au prochain tour, il sera opposé au Croate Marin Cilic, vainqueur du Sud-Africain Kevin Anderson (6-3, 3-6, 6-3, 6-4).

C'est la première fois que le Français bat un joueur du Top 5 en Grand Chelem. Cette qualification en huitième n'est toutefois pas une première à New York pour le Niçois qui s'était déjà hissé à ce niveau en 2011. Il lui aura fallu 2 h 48 minutes de jeu et quelques coups brillants pour venir à bout d'un Ferrer, qui jusqu'alors, menait par cinq victoires à une avant ce septième affrontement. Sûr de lui avant-même la rencontre, le joueur de 29 ans avait averti qu'il  avait "deux ou trois idées en tête pour le battre".

Simon a ainsi fait durer les échanges, contraignant l'Espagnol à un jeu du fond de court qui l'a clairement perturbé. Le Français a par ailleurs profité des fautes directes (20 au premier set) de son adversaire pour prendre l'ascendant dès la première manche. Ferrer n'avait pas l'excuse de la méforme physique, lui qui avait profité du forfait de son adversaire au deuxième tour. C'est d'ailleurs dans le deuxième set que le finaliste du Masters de Cincinnati a retrouvé des couleurs pour égaliser à une manche partout.

"J'étais relax"

Redescendu au 31e rang mondial, Simon a démontré qu'il méritait un meilleur classement en multipliant des passings de toute beauté, en revers comme en coup droit. "Je suis vraiment content d'avoir remporté ce match en quatre sets, on ne sait jamais ce qui peut se passer contre David dans un 5e set", a expliqué le Français qui n'a que pour seul fait d'arme cette saison qu'une demi-finale à Nice. "Je n'étais pas en confiance avant ce match face à lui, car il m'avait battu cinq fois et à chaque fois en me détruisant", a-t-il indiqué. "Je n'avais pas grand chose à perdre, j'étais relax, j'ai pris un bon  départ et après, tout s'est bien enchaîné", a-t-il ajouté.

Il y aura au moins trois Tricolores en huitièmes, Jo-Wilfried Tsonga étant déjà qualifié, et Gaël Monfils affronte Richard gasquet en fin d'après-midi. Adrian Mannarino pourrait lui aussi s'inviter à ce stade de la compétition.

Déclarations : 

Gilles Simon: "Cela a été un  match très difficile, le mélange de chaleur et d'humidité était terrible,  d'autant que je m'étais préparé à des températures plus fraiches et même à de  la pluie, selon les prévisions. Je n'ai jamais transpiré comme cela, même en  Australie. Je ne m'attendais pas à un match facile face à lui, car il m'avait  souvent dominé. J'ai vite senti que cela allait être très dur, j'ai eu un  passage à vide au 2e set, mais j'ai vu que lui aussi n'était pas bien. Cela a  été une bonne nouvelle, je me suis dit +Si lui aussi a du mal, c'est  rassurant+. Cela fait partie de mes plus belles victoires en Grand Chelem, en  termes de classement de mon adversaire. J'ai gagné sur une score plus que  correct, je me suis senti à l'aise avec ce que je faisais. J'ai réussi à le  bloquer, à faire un match complet de A à Z".

Romain Bonte

US Open