Serena Williams
Toute la frustration de Serena Williams, auteur de 26 fautes directes | Alex Goodlett / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Serena Williams se fait peur mais passe

Publié le , modifié le

La N.1 mondiale Serena Williams a souffert pour décrocher son billet pour le 3e tour de l'US Open face à la Néerlandaise Kiki Bertens qu'elle a battue 7-6 (7/5), 6-3.

L'Américaine, qui peut réaliser en cas de succès final à New York le  premier Grand Chelem du tennis féminin depuis 1988, sera opposée au prochain  tour à sa compatriote Bethanie Mattek-Sands, 101e mondiale. Elle devra toutefois singulièrement hausser son niveau de jeu,  particulièrement indigent lors du premier set où elle a toujours couru après le  score. Bertens, 110e mondiale, n'a fait aucun complexe, mais elle a surtout  profiter des erreurs et de la fébrilité de Williams qui a commis huit  doubles-fautes et 26 fautes directes pour seulement 13 points gagnants.

Breakée dès le 3e jeu, Williams, dont la dernier défaite à Flushing Meadows  remonte à la finale de l'édition 2011, a fini par égaliser en prenant la mise  en jeu de Bertens lors du 11e jeu. L'Américaine, 33 ans, a très mal débuté le jeu décisif où elle a été menée  4-0. Sur sa première balle de set, elle a ensuite bénéficié d'un énorme coup de  chance avec un rebond sur le filet qui lui a été favorable. La triple tenante du titre, piquée dans sa fierté, a rapidement mené 4-2  dans le second set. Elle a concrétisé sa supériorité retrouvée dès sa seconde balle de match  sur le service de Bertens.

AFP