Serena Williams, US Open
Serena Williams soulève le trophée à l'US Open | STAN HONDA / AFP

Serena Williams à la chasse aux records

Publié le , modifié le

L’US Open, qui débute lundi, peut permettre à Serena Williams d’égaler le record de Chris Evert, victorieuse à six reprises du Grand Chelem us entre 1975 et 1982. Mais l’Américaine à la puissance dévastatrice voit plus loin. Elle ne se mesure plus à ses contemporaines mais aux légendes de son sport.

A bientôt 33 ans, la numéro 1 mondiale sait que le temps lui est compté pour se rapprocher du record de Steffi Graf de 22 succès en Majeurs*. En cas de victoire à Flushing Meadows, la cadette des sœurs Williams réaliserait déjà un bel exploit en rejoignant les deux stars des années 80, Chris Evert et Martina Navratilova (18 sacres en Grand Chelem chacune).

Victorieuse cinq fois à New York (1999 contre Martina Hingis pour son premier grand titre, 2002 face à sa sœur Venus, 2008 devant Jelena Jankovic, 2012 et 2013 contre Victoria Azarenka), Serena Williams a souvent brillé sur les courts de Flushing où elle enregistre également une finale (2001), une demie (2009) et trois quarts de finale (2000, 2004 et 2007). Pas mal en 12 participations ! 

Rejoindre Steffi Graf en 2015

Depuis 1998, date de son premier US Open, l’Américaine ne s’est plus inclinée avant la deuxième semaine même si elle a raté deux éditions (2002 et 2010) sur blessure. La surface de Flushing, dure et rapide, correspond parfaitement aux caractéristiques de son jeu offensif de fond de court. A Big Apple plus qu’ailleurs, la native du Michigan ne craint personne. Avec un troisième triomphe de rang sur le Central Arthur-Ashe, Serena réaliserait un exploit inédit sur les courts new-yorkais. Elle s’offrirait surtout un Majeur pour la sixième fois, ce qu’elle n’a jamais réussi à faire jusqu’ici (5 titres en Australie et à Wimbledon, 2 à Paris).

Et elle pourrait d’ors et déjà se projeter sur 2015 avec l’ambition de rattraper Steffi Graf au palmarès avec un Grand Chelem que seule l’Allemande (en 1988) et Miss Court-Smith (en 1970) ont validé. Serena Williams avait bien effectué la passe de quatre entre Roland-Garros 2002 et Melbourne 2003, mais il ne s’agissait pas d’un vrai Grand Chelem. L’exploit est-il possible ?

*L’Australienne Margaret Court, très grande joueuse des sixties et des seventies, totalise 24 succès dans les tournois du Grand Chelem (dont 11 à Melbourne) mais à cheval sur l’ère amateur et l’ère open. Il s’agit du record absolu, hommes et femmes confondus.