Serena Williams, US Open
Serena Williams soulève le trophée à l'US Open | STAN HONDA / AFP

Serena Williams est bien la Reine

Publié le , modifié le

L'Américaine Serena Williams a conservé son titre à New-York. Comme l'an passé, la N.1 mondiale a pris le meilleur sur sa dauphine Victoria Azarenka, pour remporter son 17e titre du Grand Chelem (7-5, 6-7 (6/8), 6-1). A presque 32 ans, Williams devient la vainqueur la plus âgée du Majeur américain au terme de 2h45 de jeu d'une finale accrochée.

Face à sa dauphine Victoria Azarenka, la N.1 mondiale Serena Williams a confirmé sa suprématie sur le tennis féminin mondial. Au terme de la finale la plus longue de l'histoire de l'US Open depuis l'apparition du chronomètre en 1980 (2h45) et d'un match en trois sets, l'Américaine a conservé son titre à New-York. Sa 5e victoire dans le dernier Majeur de la saison, sa 17e en Grand Chelem depuis le début de sa carrière. Des chiffres flatteurs pour la nouvelle lauréate la plus âgée à Flushing Meadows. A presque 32 ans, la protégée de Patrick Mouratoglou a détrôné l'Australienne Margaret Court, qui avait 31 ans et près de deux mois quand elle a remporté le titre en 1973. Comme le bon vin, Serena se bonifie avec les années, sous la houlette de son coach français. 

Azarenka bouscule Williams

Pour faire entendre raison à la Bélarusse, qui l'avait battue en finale à Cincinnati juste avant l'US Open, elle a dû déployer des trésors de patience. Bousculée par son adversaire et gênée par le vent, Williams a frisé la correctionnelle dans le premier set. A deux points du set sur son service, Azarenka a craqué, cédant sa mise en jeu à l'Américaine (5-5). Touchée au moral, elle a laissé filer la première manche sur un nouveau break de la tenante du titre (7-5). Déjà bourreau de la vainqueur de l'Open d'Australie 2013 sur le goudron new-yorkais la saison dernière, Serena Williams n'a pas relâché son étreinte, prenant le large dans la deuxième manche (4-1). Nerveuse, la vainqueur de Roland-Garros en juin n'est toutefois pas parvenue à conclure le match. Azarenka en a profité et s'est remobilisée pour recoller (7-6), et pousser celle qui la devance au classement WTA dans un 3e set, comme l'an passé. Cette égalisation sonnait toutefois comme le chant du cygne pour la jeune N.2 mondiale de 23 ans. Dans l'ultime manche, Williams a passé la surmultipliée pour faire entendre raison à son adversaire (6-1). "C'est encore une dure défaite pour moi mais Serena a mérité la victoire, a reconnu la Bélarusse. J'ai mis tout mon coeur dans ce match, je peux garder la tête  haute. J'ai perdu contre une grande championne. Serena sait comment gagner et  comment le répéter."

Williams chasse Evert et Navratilova

"J'étais presque déçue de ma saison, a confié Williams après le gain de son  neuvième titre de la saison, un record pour elle. J'ai gagné Roland-Garros mais  je n'étais pas contente de ce que j'avais fait dans les deux autres Grand  Chelem, surtout de ne même pas atteindre les quarts de finale (à Wimbledon,  ndlr). Je me sens mieux maintenant avec un deuxième titre du Grand Chelem." Insatiable, la cadette des soeurs Williams ne se contentera pas de la place de 3e tenniswoman la plus titrée de l'histoire. Il ne lui manque qu'un sacre en Majeur pour égaler Chirs Evert et Martina Navratilova, cinq pour revenir à hauteur de Steffi Graf, référence ultime avec 22 couronnes en Grand Chelem. Pour la rejoindre, il faudra accélérer le rythme. Serena Williams n'a pas fini d'écraser le tennis féminin. 

Jerome Carrere