Agnieszka Radwanska
Agnieszka Radwanska | AFP

Radwanska et Li déroulent

Publié le , modifié le

Les soeurs Williams, qui comptent six titres à elles deux à l'US Open, ont animé la 1ère journée de l'US Open, broyant des adversaires qui ne manquent pourtant pas de références. Tête de série N.3, Agnieszka Radwanska a franchi sans encombre le premier tour de la quatrième levée du Grand Chelem, tout comme Li Na (N.5).

Dans l'après-midi, l'aînée Venus, 33 ans, a corrigé 6-1, 6-2 la Belge  Kirsten Flipkens, tête de série N.12 et demi-finaliste à Wimbledon. En soirée,  sous les projecteurs du court central Arthur-Ashe, la cadette Serena, 31 ans, a  humilié 6-0, 6-1 l'Italienne Francesca Schiavone, ancienne gagnante de  Roland-Garros, qui a donné une accolade à un ramasseur de balle en plein match  comme pour rire de sa situation peu enviable. L'ancienne N.4 mondiale a en effet encaissé dix jeux d'affilée avant de  pouvoir mettre le chiffre "1" sur le tableau d'affichage, sous les  applaudissements de la foule.

"Quand on parle de Serena, on parle de quelque chose de vraiment unique.  C'est l'une des meilleures athlètes de l'histoire (du tennis), avec les Steffi  Graf, Billie Jean King (Martina) Navratilova. Elle a été bien, bien meilleure  que moi", a souligné l'Italienne. "Je savais que j'avais un tirage difficile face à une ancienne gagnante de  Grand Chelem alors j'ai essayé d'être super sérieuse", a expliqué l'Américaine  aux 16 titres majeurs, dont Roland-Garros cette année, comme Schiavone en 2010. Serena a bien fait de faire fissa (seulement 60 minutes de jeu) car à peine  finissait-elle de démolir Schiavone que la pluie s'invitait et forçait les  organisateurs à reporter à mardi le premier match de Federer (N.7), face au  Slovène Grega Zemlja.

Sa soeur Venus Williams, qui est la joueuse la plus âgée toujours en lice à  New York, a rendu à Flipkens la monnaie de sa pièce après une défaite à Toronto  au début du mois. Si elle parvient en quart de finale de son 60e tournoi majeur, ce qu'elle  n'a plus fait en Grand Chelem depuis trois ans, Venus pourrait y retrouver  Serena. En attendant, Venus va affronter au 2e tour la Chinoise Zheng Jie et  Serena la Kazakhe Galina Voskoboeva. Désormais 60e mondiale, Venus doit gérer les effets du syndrome de Sjögren,  une maladie auto-immune dont elle avait révélé l'existence à l'US Open en 2011  et qui lui complique singulièrement sa vie de sportive de haut niveau. Cette  saison, elle a aussi dû faire avec des douleurs dorsales qui lui ont gâché la  vie: elle n'a joué que huit tournois et n'a pas brillé (3e tour à l'Open  d'Australien, 1er tour à Roland-Garros). "Je n'ai pas souvent joué en bonne santé cette saison mais je reste  positive car je sais que je peux encore bien jouer au tennis, a dit Venus.  Parfois, il faut souffrir et perdre plus qu'on ne voudrait mais je suis  toujours motivée."

Dans les autres matchs Radwanska a dominé sans mal l'Espagnole Silvia Soler-Espinosa 6-1, 6-2. Après ce duel face à la 69e joueuse mondiale, la Polonaise devra se frotter à l'Espagnole Maria-Teresa Torro-Flor (103e à la WTA)  pour une place au 3e tour. A New York, elle a atteint à trois reprises les huitièmes de finale, dont l'an passé. De son côté, Li Na, quart de finaliste en 2009, a eu raison de la Bélarusse Olga Govortsova, 88e mondiale, en deux sets 6-2, 6-2. Elle affrontera au deuxième tour la Suédoise Sofia  Arvidsson (100e) ou la Tchèque Petra Cetkovska (146e). D'autres têtes de série sont passées à l'image de l'Espagnole Carla Suárez (N.18) qui a étrillé la joueuse locale Lauren Davis 6-0, 6-0, ou encore de la Britannique Laura Robson (N.30), vainqueur de l'Espagnole Lourdes Domínguez 7-5, 6-0.

Romain Bonte