Serena Williams
Serena Williams | Aaron Doster-USA TODAY Sports

Pennetta sans peine

Publié le , modifié le

Serena Williams a remporté sans difficulté son 1/8e de finale contre l'Estonienne Kaia Kapeni 6-3, 6-3. Au prochain tour, la N.1 mondiale sera opposée à l'Italienne Flavia Pennetta vainqueur de l'Australienne Casey Dellacqua 7-5, 6-2. Petite surprise avec l'élimination de la Canadienne Eugénie Bouchard, surprise par la Russe Elena Makarova (7-6, 6-4)

La route pour le 18e titre du Grand Chelem est encore longue mais Serena Williams a franchi un nouvel obstacle en se défaisant de Kanepi. Une victoire qui lui permet, pour la première fois de la saison, de se hisser en quart de finale d'un des quatre tournois majeurs. Une hérésie pour une joueuse de ce calibre mais pourtant une réalité. "Je ne pensais pas que cela me ferait autant plaisir. Je veux bien sûr  continuer mon parcours", déclarait la tenante du titre à New York en conférence de presse. Rapidement en tête durant son match contre l'Estonienne, la n°1 mondiale bouclait la première manche en à peine plus d'une demi-heure avant de connaître quelques rares sautes de concentration au cours du second set (deux breaks concédés).

Mais sa marge était telle qu'elle redressait vite la barre pour s'imposer sans discussion.  En quart de finale, l'Américaine sera opposée à l'Italienne Flavia Pennetta qui a déroulé contre Dellaqua après une entame accrochée. "Cela ne sera pas un match facile, c'est quelqu'un qui renvoie la balle  constamment et qui s'améliore avec l'âge", jugeait Serena à propos de la Transalpine. En cinq confrontations, Williams, 32 ans, a néanmoins toujours battu la 12e mondiale.

Bouchard s'arrête là

Eugénie Bouchard, demi-finaliste à Melbourne et Paris, et finaliste à Wimbledon, a vu sa belle série en Grand Chelem stoppée par Makarova. En difficulté depuis la tournée d'été, la Canadienne a succombé au retour en grâce de Markarova qui avait déjà atteint les quarts de finale en 2013. En quarts de finale, la Russe affrontera  soit la Serbe Aleksandra Krunic, issue des qualifications, soit la Bélarusse  Victoria Azarenka.

Julien Lamotte

US Open