Jo Wilfried Tsonga
Jo Wilfried Tsonga | KENA BETANCUR / AFP

Murray trop fort pour Tsonga

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné en 1/8e de finale de l'US Open face à Andy Murray (7-5, 7-5, 6-4). Plus opportuniste, le Britannique a stoppé l'élan du Français et affrontera Novak Djokovic en quart de finale. Après l'élimination de "JWT", il reste encore deux Français en lice à New York, Gaël Monfils et Gilles Simon qui doivent affronter respectivement Grigor Dimitrov et Marin Cilic.

Les choses ont repris leur cours normal. Oublié le succès de Tsonga sur Murray lors du dernier tournoi de Montréal, le Britannique a retrouvé la recette qui lui avait permis de dominer le Français 9 fois en 11 duels. Fort d'une entame de tournoi sans accroc, le Manceau apparaissait pourtant armé comme jamais pour de nouveau imposer sa loi au protégé d'Amélie Mauresmo mais, dans la touffeur de New York, "JWT" s'est liquéfié. Et confirmé qu'il n'avait toujours pas franchi ce palier en Grand Chelem après une nouvelle défaite en trois sets face à un top player qui fait suite à des revers très secs face à Federer en Australie et à Djokovic à Roland-Garros et Wimbledon. 

Murray enfin agressif

S'il n'a pas brillé face à Murray (43 fautes directes contre 18 à l'Ecossais), le Tricolore est également tombé sur un adversaire retrouvé. Le vainqueur de l'édition 2012 s'est enfin décidé à pratiquer le tennis agressif qui lui avait permis de tutoyer les sommets. Impérial au service lors de la première manche, où il profitait aussi des lacunes de Tsonga en retour (seulement trois points marqués sur l'engagement adverse), il bouclait le premier set sur une volée de revers en 48 minutes (7-5). Dès le début de la seconde manche, Tsonga réagissait bien en breakant d'entrée après une amortie complètement ratée de Murray mais ce dernier parvenait à recoller au score à 4-4. Dans la foulée ou presque, deux fautes directes du Français offraient le 2e set à l'opportuniste Britannique (7-5).

Scénario quasi-identique dans la troisième manche avec un Tsonga qui s'accroche en ravissant le service de Murray mais, une nouvelle fois, la tête de série n°8 ne paniquait pas et profitait des largesses du Français. Le mérite lui en revenait également, lui qui avait enfin abandonné son tennis pourcentage pour sauter à la gorge de son opposant. Une tactique payante face à Tsonga privé de temps et de solutions comme en témoignait cette balle de match où un dernier revers dans le couloir renvoyait Murray vers Djokovic et Tsonga à ses doutes. 

Julien Lamotte

US Open