Monfils: "Cela me touche émotionnellement"

Monfils: "Cela me touche émotionnellement"

Publié le , modifié le

Gaël Monfils s'est dit "touché émotionnellement" après sa courte défaite face à Roger Federer en quart de finale de l'US Open. "C'est difficile maintenant, mais cela me montre que je ne suis pas loin", a précisé le Français qui a disposé de deux balles de match face au quintuple vainqueur du tournoi new-yorkais.

Que ressentez-vous après cette cruelle défaite ?
Gaël Monfils: "Forcément, le sentiment dominant, c'est la déception, ce n'est  pas facile, je ne pense pas seulement aux deux balles de match, mais à toute la  physionomie de la rencontre. Au 5e set, j'ai pris un petit coup au moral. J'ai  eu cinq minutes plus difficiles physiquement, seulement cinq minutes, mais  Roger en a parfaitement profité. Il jouait de mieux en mieux, il me mettait  dans des situations de plus en plus inconfortables. Je n'étais pas loin de  gagner, j'étais bien dans mon match, j'étais bien dans ma tactique, dans mes coups. Cela ne passe à pas grand chose".

Qu'est ce que vous vous êtes dits sur les balles de match ?
GM: "Je me suis dit qu'il fallait rester calme et faire des choses  simples. Mais il a très bien joué ces deux balles de match, je ne peux pas  faire grand chose. J'ai plus de regrets sur l'ensemble du match, j'ai eu des  balles de break au 3e set, mais il me manque un peu de réussite, s'il boise  l'un de ses coups droits sur une des balles de match, c'est une tout autre  histoire. Mais je vais persévérer, cela le fera un jour. C'est difficile  maintenant, mais cela me montre que je ne suis pas loin. Je peux jouer à haut  niveau pendant un mois, je suis très content de me pas m'être blessé aussi".

Comment allez-vous aborder la demi-finale de Coupe Davis contre la République tchèque du 12 au 14 septembre à Roland-Garros ?
GM: "Pour l'instant, je vais prendre quelques jours off, deux-trois  jours sans tennis. Je ne veux plus penser tennis, je ne veux plus qu'on me  parle de tennis. Le mieux pour moi, c'est de passer du temps en famille. Je ne  peux pas repartir tout de suite, certains le peuvent, moi pas. Cela me touche émotionnellement, mais bien sûr qu'après je serais là pour la Coupe Davis".

francetv sport @francetvsport