Alizé Cornet, Corentin Moutet... L'US Open des joueuses et joueurs français vu par Mary Pierce

Publié le , modifié le

Auteur·e : Martin Boissereau
Caroline Garcia
Mary Pierce a apprécié le niveau de jeu de Caroline Garcia, à l'US Open | AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Même à la retraite, Mary Pierce, consultante France Télévisions à Roland-Garros, garde un œil avisé sur les courts de tennis. L'ancienne numéro 3 mondiale a donc suivi l'US Open, remporté en simple dames par une joueuse qu'elle admire, Naomi Osaka. La Française, née à Montréal, dresse également le bilan des joueuses et joueurs français, qui n'ont pas réalisé le parcours qu'elle espérait à New York. Elle reste toutefois positive à quelques jours de Roland-Garros.

Avant d'aborder les joueuses et joueurs français, un mot sur la vainqueure du simple dames, la Japonaise Naomi Osaka. Elle a remporté son troisième titre en Grand Chelem et son deuxième à l'US Open, après 2018. Quel regard vous portez sur cette joueuse ?
Mary Pierce : "
Naomi est une de mes joueuses préférées sur le circuit. J’ai commenté l’un de ses matches à l’US Open, l’année avant qu’elle gagne, et je m’étais dit : 'J’aime beaucoup cette fille, sa façon de jouer et je pense que d’ici deux trois ans elle va gagner un tournoi du Grand Chelem.' Et l’année d’après elle a remporté l’US Open (rire). Je suis contente pour elle parce que, quand elle a commencé à gagner face aux meilleures joueuses mondiales, elle n’arrivait pas à assumer derrière. Là, j’ai l’impression qu’elle parvient à retrouver son meilleur niveau et gérer la pression qui va avec."

Pour vous, c’est l’avenir du tennis féminin ?
MP :
« Oui, je pense que Naomi Osaka (22 ans, 9e au classement WTA) va dominer le circuit avec Cori Gauff (16 ans, 51e) et Sofia Kenin (21 ans, 4e). »

à voir aussi US Open : Naomi Osaka remporte son 3e tournoi du Grand Chelem et son 2e US Open en battant une Victoria Azarenka aux deux visages US Open : Naomi Osaka remporte son 3e tournoi du Grand Chelem et son 2e US Open en battant une Victoria Azarenka aux deux visages

Garcia et Cornet en figure de proue

La meilleure performance des Françaises est le 8e de finale d’Alizé Cornet (défaite contre Tsvetana Pironkova). Vous vous attendiez à mieux ?
MP :
« Oui parce que j’espère toujours que les Françaises aient de meilleurs résultats. Surtout que Caroline Garcia nous avait montré de belles choses la semaine d’avant, au tournoi de Cincinnati (défaite en 16e de finale contre Victoria Azarenka). Je suis contente pour Alizé et j'espère qu’elle va pouvoir continuer à Paris, à Roland-Garros, le tournoi le plus important pour nous, les Françaises. J’espérais donc mieux à l’US Open, notamment que "Kiki" (Kristina Mladenovic, éliminée au 2e tour après avoir mené 6-1, 5-1) aille plus loin mais malheureusement, elles n’ont pas pu le faire cette année. »

Caroline Garcia, la numéro 2 française, a été éliminée Jennifer Brady (N.28), future demi-finaliste à New York. Avant cela, elle avait réalisé un exploit contre Karolina Pliskova, tête de série N.1. Qu’est-ce que vous avez pensé de son US Open ?
MP :
« Elle joue mieux puis elle perd contre Jennifer Brady, une des filles les plus en forme en ce moment (titrée à Lexington puis demi-finaliste à l'US Open, en 2020). Ces derniers résultats sont encourageants. » 

Corentin Moutet lui a tapé dans l'œil

Chez les hommes, les meilleures performances sont celles d’Adrian Mannarino (N.32) et de Corentin Moutet, éliminés 3e tour. Vous vous attendiez à mieux, aussi ?
MP :
 "Oui, c’est dommage et décevant de ne pas voir de Français aller plus loin dans les Grands Chelems. Pour moi, les meilleurs joueurs sont Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille mais ils n’étaient pas là. J’étais contente de voir Corentin Moutet faire un bon US Open. Gilles Simon, qui a perdu en trois sets contre Taylor Fritz (N.19), a été un peu décevant parce que c’est un match qu’il devrait gagner. Richard Gasquet aussi, même s’il perd contre Alex De Minaur (N.21), qui est un bon joueur. Jérémy Chardy a eu un match difficile contre Andrey Rublev (N.10), qui joue très bien. Ugo Humbert a battu Yuichi Sugita mais ensuite il est tombé sur un bon joueur, Matteo Berrettini (N.6), très fort physiquement. Il acquiert de l’expérience, il est encore jeune. Et puis Benoit Paire, tête de série N.17, a dû déclarer forfait parce qu’il avait la Covid-19 et c'est bien dommage parce que c'était un de nos meilleurs joueurs, qui pouvait aller loin dans le tournoi."

Corentin Moutet, défait au 3e tour par le Canadien Félix Auger-Aliassime
Corentin Moutet, défait au 3e tour par le Canadien Félix Auger-Aliassime © AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

La nouvelle génération, dont font partie Corentin Moutet (21 ans, 77e) et Ugo Humbert (22 ans, 42e), peut-elle rivaliser avec les meilleurs, à l’avenir ?
MP :
 "Corentin Moutet joue bien, il est très doué, il va vite sur le court, mais je pense qu’il a encore quelques limites. Il faut leur donner encore un peu de temps."

La contamination de Paire, la disqualification de Djokovic

À l’US Open, il y a eu l’épisode de la contamination de Benoît Paire et de ses cas contacts, tous confinés. Vous avez pu discuter avec des joueuses et joueurs français présents sur place ?
MP :
 "Non mais je sais que ce n’était pas facile pour eux. Ils ont vécu une situation particulière, à laquelle ils n’avaient jamais été confrontés. On ne peut pas jouer au tennis car il est impossible de s’entraîner, on doit rester dans la chambre, donc mentalement c’est dur. D’un point de vue physique, on peut faire plein de choses dans une chambre d’hôtel mais ce n’est pas une super préparation pour les tournois à venir et Roland-Garros."

L’autre événement de l’US Open, c’est la disqualification de Novak Djokovic après avoir involontairement tiré une balle sur une juge de ligne. Comment vous l’avez vécu ?
MP : "
Je trouve ça dommage car je sais qu’il n’a pas fait exprès de blesser la dame mais son geste d’énervement ne se fait pas. Dans les règles du tennis, on sait qu’on ne peut pas le faire. Même s’il n’avait touché personne, il aurait sûrement pris un 'warning'. C’est dommage parce que je pense qu’il allait gagner l’US Open donc il a perdu une énorme opportunité de remporter un titre du Grand Chelem. Il a pris une bonne leçon, comme tous ceux qui ont regardé, il faut faire attention."

à voir aussi US Open : Djokovic rejoint le club très fermé des joueurs disqualifiés en Grand Chelem US Open : Djokovic rejoint le club très fermé des joueurs disqualifiés en Grand Chelem

Garcia et Monfils, ses favoris tricolores à Roland-Garros

Le prochain tournoi du Grand Chelem, c’est Roland-Garros (21 septembre-11 octobre). L’année dernière, aucune Française n’avait atteinte le 3e tour. Vous imaginez une nouvelle année difficile ou vous restez positive ?
MP : "
Je suis toujours positive donc j'espère qu’à Roland-Garros on verra des Françaises aller loin. Alizé (Cornet) est sur une bonne lancée. Si elle est en forme physiquement et forte mentalement... Si elle joue son meilleur tennis et a un bon tableau, elle pourra arriver en quart de finale. Caroline (Garcia) joue mieux… On va attendre de connaître leur tableau et leurs adversaires."

Quelle joueuse française vous voyez aller loin, à Roland-Garros ?
MP : "
Peut-être Caroline Garcia parce que c’est celle qui a montré les meilleurs résultats par rapport aux joueuses qu’elle a battues. À Roland-Garros, ça va être différent. C’est Paris, sur terre battue, avec tout le stress à gérer. Les conditions vont être différentes parce qu’avec le Covid-19, il y aura moins de public et moins d’ambiance. Or en tant que Français, on utilise beaucoup l’énergie que le public nous donne pendant les matches. Mais comme ils ont parfois du mal à jouer avec le stress, peut-être qu’avec moins de public va les aider (Rire). On va voir, c’est intéressant."

Benoît Paire et Gaël Monfils avaient atteint les 8es de finale, l'an dernier. Vous imaginez des Français capables de réitérer cette belle performance, voire mieux cette année ?
MP :
 "Monfils en est capable. C’est celui qui a le potentiel pour aller le plus loin à Roland-Garros. Il s’entraîne bien, il est resté en Europe pour jouer sur terre donc il se prépare pour Roland. Tsonga, j’aime bien son jeu avec un grand service, un bon coup droit et son style offensif."