L'US Open bien parti pour être maintenu

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
US Open

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que l'édition 2020 de l'US Open était menacée depuis plusieurs semaines en raison de la situation sanitaire du coronavirus aux Etats-Unis et dans le monde, la compétition devrait bien avoir lieu aux dates initiales du 31 août au 13 septembre. La fédération américaine de tennis (USTA), l'ATP et la WTA se seraient mis d'accord et n'attendent plus qu'un feu vert des autorités gouvernementales. Celui-ci devrait intervenir en milieu de semaine, selon le NY Times. Les doutes sur la tenue de ce tournoi du Grand Chelem n'avaient cessé d'augmenter après l'annonce d'un protocole sanitaire très strict et les déclarations de nombreux joueurs à l'instar de Novak Djokovic.

Contre vents et marées, l'US Open devrait donc être finalement maintenu. Pourtant, tout laissait à penser que cette édition n'aurait jamais lieu, alors que l'épidémie du coronavirus est toujours active. De nombreux joueurs dont Novak Djokovic, Dominic Thiem, Alexander Zverev ou encore Richard Gasquet avaient fait part de leurs réticences quant à une participation à l'US Open dans les conditions actuelles. "Tout le monde veut jouer si cela est possible, mais avec les conditions qui sont actuellement en vigueur cela va être très difficile", avait noté Alexander Zverev vendredi.

Tous ces joueurs avaient pointé du doigt notamment les mesures strictes imaginées par l'organisateur. Ce dernier avait mentionné en effet un passage obligatoire par une quarantaine de 14 jours après l'atterrissage sur le sol américain, ainsi que l'impossibilité d'y emmener plus d'un membre de son équipe et de loger dans des hôtels à l'aéroport. "Certaines conditions devront changer pour qu'y aller ait un sens", avait expliqué Thiem. "Les conditions proposées sont difficiles, mais c'est faisable. Tout est envisageable", avait nuancé Richard Gasquet.

Un doublé Cinci - US Open

Novak Djokovic, en sa qualité de président du Conseil des joueurs de l'ATP, avait lui estimé mercredi que la saison reprendrait début septembre en Europe plutôt qu'aux Etats-Unis en août, qualifiant d'"extrêmes" les conditions sanitaires prévues pour l'US Open. Rafael Nadal se montrait sceptique sur la reprise de la saison "tant que la situation n'est pas entièrement sûre et juste".

Si les joueurs viennent à New York, ils ne feront pas le voyage pour rien. Selon ESPN et Forbes, l'USTA a vu son "double header" Masters 1000 de Cincinatti (16-23 août) et US Open, tous deux à Flushing Meadows, approuvé par les circuits masculin ATP et féminin WTA. En revanche, les qualifications du Grand Chelem américain devrait en faire les frais et les joueurs concernés seraient indemnisés en contrepartie. Ce doublé inédit Cinci-US Open, à huis clos, long de presque un mois, doit permettre de concentrer les joueurs à New York sans les faire voyager. A condition qu'ils viennent...

France tv sport francetvsport