Le tennis français voit triple ce dimanche

Le tennis français voit triple ce dimanche

Publié le , modifié le

Suite des huitièmes de finale ce dimanche à l'US Open avec, au programme du jour, trois joueurs made in France du côté de New York. Si Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga étaient attendus, la présence de Lucas Pouille est plus surprenant. Mais le Nordiste, devenu le spécialiste des renversements désespérés mais gagnants, va-t-il encore réussir des miracles contre, cette fois, Rafael Nadal ? La nuit dernière, fin de parcours pour Caroline Garcia et Nicolas Mahut. Chez les messieurs, quelques sueurs froides pour Andy Murray et Stan Wawrinka.

On ne va pas s'ennuyer ce dimanche sur les courts new-yorkais, pour la poursuite du programme des huitièmes de finale, avec, pour boucler la première semaine, trois "Frenchies" sur le gril américain. C'est d'abord Gaël Monfils qui ouvrira le feu tricolore (17h, heure française), sur le Grand Stand, contre le Chypriote Marcos Baghdatis. Une rencontre qui s'annonce spectaculaire, avec une "Monf" de plus en plus supporté par le public américain, admiratif de son côté showman qui ne peut que les séduire.

Un défi "king size" pour Tsonga

Lui non plus ne laisse personne indifférent au sein de Big Apple : Jo-Wilfried Tsonga en découdra, sur le court Louis Armstrong (pas avant 19h), avec le géant du Nebraska, Jack Sock. "Jo, je ne l’ai affronté qu’une fois, se remémore l'Américain, c’était sur terre battue et je m’étais incliné en trois sets (à Madrid en 2015). C’est un membre du Top 10 depuis longtemps, très expérimenté, je devrai être à mon meilleur niveau pour l’inquiéter, mais comme face à Cilic. Je vais tenter de l’inquiéter sur ses jeux de service, ne pas le laisser dicter l’échange et tirer profit de la moindre opportunité." Tsonga est prévenu.

Enfin, dans les rangs tricolores, la cote de Lucas Pouille, qui aura l'insigne honneur de défier Rafael Nadal sur le court central Arthur Ashe (pas avant 21h), est élevée mais pas désespérée. Souvent mené, le Nordiste s'en est tiré jusqu'à présent avec une volonté à toute épreuve. Un exploit est-il possible face à l'Espagnol ? On peut y croire car, physiquement, le Majorquin commence à piocher. Et comme Pouille aime les rencontres en cinq sets, cela pourrait jouer en faveur du Français.

Nuit torride pour Wawrinka et Murray

La nuit dernière, nos deux représentants ont dû déposer les armes. D'abord, dans le tableau féminin, il n'y a plus de Françaises, puisque la dernière représentante, Caroline Garcia, s'est inclinée devant la Polonaise Agnieszka Radwanska (6-2, 6-3). Du côté messieurs, diminué par une blessure au poignet droit, Nicolas Mahut a fini par lâcher contre le Japonais Kei Nishikori, malgré un premier set remporté (6-4, 1-6, 2-6, 2-6). C'est passé pour deux têtes de série, Stanislas Wawrinka et Andy Murray, mais avec bien des difficultés : le Suisse a sauvé une balle de match dans la quatrième manche contre l'Anglais Daniel Evans (4-6, 6-3, 6-7, 7-6, 6-2), alors que l'Ecossais a abandonné un set à l'Italien Paolo Lorenzi (7-6, 5-7, 6-2, 6-3).

A noter encore que le rêve se poursuit pour l'Argentin Juan Martin Del Potro, tombeur de David Ferrer en trois sets secs. Et, chez les dames, nouveau record pour Serena Williams qui, en dominant Johanna Larsson, a remporté (6-2, 6-1) sa 307e victoire dans un tournoi du Grand Chelem. Belle perf' pour sa frangine aussi, puisque Venus Williams n'a pas tremblé contre Laura Siegemund (6-1, 6-2).

Nicolas Gettliffe