Richard Gasquet
Richard Gasquet | JULIAN FINNEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Gasquet, Monfils et Simon au révélateur latin

Publié le , modifié le

Opposés à des adversaires prenables mais non négligeables (l’Italien Lorenzi, le Colombien Gonzalez et l’Argentin Delbonis), Richard Gasquet (N.12), Gaël Monfils (N.20) et Gilles Simon (N.26) sauront un peu mieux où ils en sont ce soir après le 2e tour de l’US Open. Adrian Mannarino, lui, n’a rien à perdre face à l’Italien Fabio Fognini, tête de série numéro 15.

Les Mousquetaires affûtent leurs armes. A quinze jours de la demi-finale de Coupe Davis mettant aux prises l’équipe de France à la République tchèque, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gaël Monfils et Gilles Simon montent progressivement en puissance.

Gasquet et Monfils ont rendez-vous

Le Manceau, tête de série numéro 9, s’est tranquillement défait jeudi du Kazakh Oleksandr Nedovyesov pour rallier le 3e tour où il partira favori face à l’Espagnol Pablo Carreño-Busta, tombeur de Benoît Paire. Le Biterrois et les deux Franciliens vont tenter de rejoindre le leader du tennis français, ce soir, sur les courts en dur de Flushing.

Gasquet, vainqueur de l’Ouzbek Denis Istomin (7-5, 7-6 (7/5), 6-4) pour son entrée dans le tournoi, devrait logiquement se débarrasser du modeste Italien Paolo Lorenzi qui ne se fait d’ailleurs aucune illusion : "J’ai joué trois fois contre lui et je n’ai jamais gagné plus de trois jeux par set. C’est un joueur que je n’arrive pas à jouer et ça ne vaut pas que pour moi, je pense. J’espère qu’il ne fera pas trop chaud parce que je pense être celui qui courra le plus", a confié le Transalpin de 32 ans (78e mondial) qui a franchi le premier tour d’un Grand Chelem pour la première fois mardi (et encore, il a bénéficié de l’abandon de Yoshihito Nishioka).

Simon doit se méfier

Monfils, qui a sorti le jeune Américain Jared Donaldson en trois sets secs (6-2, 6-2, 6-4), a également la faveur des pronostics avant son match face au Colombien Alejandro Gonzalez, bourreau de Dmitry Tursunov au tour précédent. A 25 ans, le Sud-Américain au revers à deux mains ne semble pas être suffisamment solide pour tenir tête à la cadence du Parisien. Régulier et puissant, Gonzalez (100e à l'ATP) n’a pas l’étincelle de Monfils, et il manque de vécu pour réussir un coup. En cas de succès de Richard Cœur de Lion et de La Monf’, les deux amis s’affronteraient au 3e tour avec la perspective d’un 8e de finale contre Dimitrov voire d’un quart devant Federer.

Simon, tombeur du Moldave Radu Albot 6-3, 6-4, 6-2, n’est pas certain d’être sélectionné pour la Coupe Davis, contrairement à Tsonga, Gasquet et Monfils qui en seront sauf blessure, à priori. Le Niçois sait qu’il doit aller (au moins) en deuxième semaine pour inciter le capitaine Arnaud Clément à l’incorporer dans sa liste. Il abordera son match contre Federico Delbonis avec méfiance, l’Argentin (66e mondial) l’ayant toujours dominé, sur terre il est vrai. En cas de succès, le natif de Nice retrouverait David Ferrer (N.4) ou Bernard Tomic au tour suivant. Un gros combat en perspective. Pour lui comme pour ses compères, rejoindre les quarts de finale serait un très bon résultat.

Grégory Jouin @GregoryJouin

US Open