La déception de Richard Gasquet
Richard Gasquet | AFP - Kenzo Tribouillard

Gasquet, meilleur atout français

Publié le , modifié le

Marion Bartoli retraitée, Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon forfaits, Gaël Monfils blessé, Richard Gasquet en panne de résultats probants, la France ne semble pas avoir grand-chose à espérer de l'US Open, dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, qui s'ouvre lundi. Les Bleus, qui seront vingt au 1er tour (15 hommes, 5 dames), n'ont en outre dans l'ensemble pas été gâtés par le tirage au sort.

Monfils, s'il est rétabli de la blessure aux abdominaux qui l'a contraint à  l'abandon dimanche en finale à Winston-Salem, peut trouver sur sa route le  géant John Isner (N.13) dès le 2e tour. Michaël Llodra va lui se coltiner le tenant du titre Andy Murray dès le 1er  tour alors qu'Alizé Cornet, la seule Française tête de série (N.26), est  attendue au 3e tour par la N.2 mondiale Victoria Azarenka. Une sortie au 1er tour ne serait pas étonnante pour Paul-Henri Mathieu face  à Tommy Haas (N.12) ou encore Nicolas Mahut face à Mikhail Youzhny (N.21). 

Julien Benneteau (N.31) et Jérémy Chardy pourraient avoir la malchance de  se jouer au 2e tour, mais le vainqueur ne sera pas verni au match suivant  puisqu'il lui faudra normalement ferrailler avec le Tchèque Tomas Berdych (N.5). La principale chance tricolore à New York repose sur les épaules de Richard  Gasquet, tête de série N.8, qui a une belle chance d'atteindre les quarts de  finale s'il arrive à vaincre les démons qui le paralysent en 8e finale.

Gasquet, pour un 2e quart en Grand Chelem

Seize fois, le Biterrois a atteint ce stade en Grand Chelem, quinze fois il  a pris la porte. Wimbledon 2007 étant l'exception. Mais le forfait de Tsonga (fissure du tendon rotulien du genou gauche) l'a  fait basculer dans les huit premières têtes de série et lui permet de n'avoir  en face de lui que des joueurs moins bien classés jusqu'en quart de finale. S'il ne parvenait pas à ce stade, ce serait un échec de plus en Grand  Chelem pour le Biterrois, qui a une entrée en matière en douceur (Michael  Russell/92e mondial en ouverture lundi puis un compatriote -Stéphane Robert ou  Albano Olivetti- au 2e tour avant en théorie le Russe Dmitry Tursunov/N.32). Son 8e de finale possible contre le Canadien Milos Raonic (N.10), qu'il n'a  joué qu'une fois (défaite), a tout d'un piège et son quart de finale potentiel  face à David Ferrer a tout pour le faire gamberger. 

L'Espagnol de 31 ans a le profil du "meilleur client" parmi le Top 4  mondial, mais pas pour Gasquet, dont il est une des pires bêtes noires, avec  huit victoires en neuf matches (le Français se comporte mieux face à Murray:  5d-3v). La seule défaite du Valencien contre Gasquet remonte à 2008 et il pourrait  bien se charger de bouter le Français hors de Flushing Meadows pour la deuxième  fois de suite, d'autant que Gasquet n'a battu qu'un seul joueur mieux classé  que lui cette saison, un fait d'armes qui remonte au mois de mars (à Miami  contre Berdych). 

AFP