Roger Federer
Roger Federer | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Federer sans forcer son talent

Publié le , modifié le

Chi va piano, va sano, c'est ainsi que l'on pourrait résumer le début de tournoi de Roger Federer. Tête de série N.7, le Suisse a tranquillement atteint le 3e tour de l'US Open en battant l'Argentin Carlos Berlocq 6-3, 6-2, 6-1. L'Espagnol David Ferrer (N.4) a quant à lui connu plus de difficulté pour se débarrasser de son compatriote Roberto Bautista Agut 6-3, 6-7 (5/7), 6-1, 6-2. Nadal, chez les messieurs, Serana Williams et Victoria Azarenka chez les dames, n'ont pas perdu de temps sur les courts.

Lui que l'on dit en fin de cycle, voire en fin de carrière, n'a pas eu à forcer son talent pour démontrer qu'il faudra aussi compter sur lui. Quintuple vainqueur à New York (de 2004 à 2008), l'ancien N.1 mondial rencontrera  l'Américain Sam Querrey (N.26) ou le Français Adrian Mannarino pour une place  en 8e de finale. A 32 ans, Federer qui occupe actuellement son moins bon classement mondial depuis près de onze ans, aimerait bien faire taire ses détracteurs, et ajouter un deuxième tournoi à son palmarès cette saison, après celui remporté à Halle sur gazon. Il devra néanmoins se remonter les manches lors des prochains défis qui l'attendent s'il souhaite empocher un sixième trophée à Flushing Meadows. Le Suisse qui n'a remporté qu'un seul des 14 derniers tournois du Grand Chelem se ferait un malin plaisir à démontrer qu'à 32 ans, Roger Federer mérite encore le respect.

Autre "vieux briscard" encore en lice, David Ferrer reste lui aussi en lice. Demi-finaliste la saison passée, l'Espagnol de 31 ans a eu raison de son compatriote Roberto  Bautista Agut, mais lui a concédé une manche 6-3, 6-7 (5/7),  6-1, 6-2. L'Espagnol, quatrième joueur mondial, affrontera au 3e tour l'Autrichien Andreas Haider-Maurer ou le Kazakh Mikhail  Kukushkin. Bientôt trentenaire lui aussi, le Serbe Janko Tipsarevic (N.18) s'est qualifié pour le troisième tour aux dépens de l'Israélien Dudi Sela 6-4, 6-4, 6-1.

Nadal en coup de vent

Si Federer a impressionné en ne concédant que 6 jeux, Nadal a fait encore mieux en lâchant que 3. Avec ce succès, l'Espagnol a préservé son bilan parfait sur dur cette  saison (17 victoires) et se dirige maintenant vers le Croate Ivan Dodig (38e  ATP), contre lequel il a perdu lors de leur dernière rencontre (à Montréal en  2011). "Je ne reste pas sur un bon souvenir contre Dodig. C'est un joueur  dangereux, qui vient en plus de battre Fernando Verdasco et Nikolay Davydenko  ici", a dit le Majorquin, qui affiche un bilan affolant de 55 victoires et 3  défaites cette saison et qui a déjà remporté la bagatelle de neuf titres en  2013, dont trois Masters 1000 sur dur (Indian Wells en mars et l'enchaînement  Montréal-Cincinnati en août). Il peut redevenir N.1 mondial à l'issue de l'US Open s'il remporte le titre  et que Novak Djokovic, qui joue vendredi son 2e tour face à  l'Allemand  Benjamin Becker, ne parvient pas en finale ou s'il parvient en finale et que le  Serbe chute avant les quarts de finale. Federer devrait toutefois se dresser  sur sa route en quart de finale.

Romain Bonte