Errani tient son rang

Errani tient son rang

Publié le , modifié le

Sensation à Flushing Meadows avec l'élimination de Maria Sharapova, surprise par une Caroline Wozniacki retrouvée (6-4, 2-6, 6-2). La Danoise retrouvera en quart de finale l'Italienne Sara Errani qui s'est également qualifiée en mettant fin au beau parcours de la Croate Mirjana Lucic-Baroni, issue des qualifications.

Fébrile au service (8 double-fautes) et imprécise (43 fautes directes), la  Russe pensait avoir fait le plus difficile en empochant le deuxième set, mais Wozniacki, très affutée physiquement l'a étouffé dans la manche décisive. La Danoise dont la rupture en juin avec le meilleur joueur de golf de la  planète Rory McIlroy, avait fait les délices des gazettes people, n'avait plus  atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis l'Open  d'Australie 2012. "Ma saison a eu ses hauts et ses bas, mais battre une championne comme  Maria est clairement une chose incroyable", s'est félicitée Wozniacki qui avait  disputé, et perdu, la finale de l'US Open en 2009. Le tableau féminin ne comporte plus que deux joueuses du top 10, la  Canadienne Eugénie Bouchard et l'Américaine Serena Williams qui fait plus que  jamais figure de favorite à sa propre succession.

Plus tôt Sara Errani, demi-finaliste à Flushing Meadows en 2012, s'est imposée 6-3, 2-6,  6-0. Lucic-Baroni a frôlé un exploit: en cas de victoire, elle aurait seulement  été la deuxième qualifiée à atteindre les quarts de finale de l'US Open dans  l'histoire de l'épreuve. La Croate de 32 ans qui vit aux Etats-Unis et qui pointe au 122e rang  mondial, a réussi avec ce parcours un beau retour au premier plan. Elle avait remporté le titre junior de l'US Open et était programmée pour  réussir au plus haut niveau, notamment après avoir remporté son premier titre  WTA dès son premier tournoi à 15 ans. Malgré une demi-finale à Wimbledon en 1999, elle n'a pas tenu les  promesses, mettant même sa carrière entre parenthèses entre 2003 et 2008.

AFP