Novak Djokovic (US Open 2014)
Novak Djokovic (US Open 2014) | STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Djokovic, le temps joue pour lui

Publié le , modifié le

Après sa victoire convaincante sur Schwartzmann, Novak Djokovic (N.1) se voit proposer un autre joueur qui ne devrait pas trop l’inquiéter en la personne du Français, Paul-Henri Mathieu, 81e joueur mondial. Le Strasbourgeois qui n’a plus battu le numéro un mondial depuis 2006 aimerait s’avancer autrement qu’en victime. S’il sait, Djokovic encore un peu fragile après sa tournée américaine ratée, « PHM » espère brider les réglages de la machine serbe.

Deux 8e de finale, c’est tout ce que Novak Djokovic a pu se mettre sous la dent avant d’arriver à Flushing Meadows lors de la tournée américaine. Une telle bérézina ne lui était pas arrivé depuis… 2006 ! Depuis il était au minimum revenu de Toronto ou Cincinnati avec une demi-finale en poche. Cette préparation « tronquée », après notamment au mariage au sortir de sa victoire à Wimbledon, ne semble pas avoir tracassé plus que ça le numéro un mondial. Sébastian Schwartzmann, servi en hors d’œuvre de « Djoko » peut en témoigner. L’Argentin a été croqué en trois sets secs 6-1, 6-2 et 6-4. Le 79e joueur mondial jouait son premier match sur ciment en Grand Chelem, on a connu plus dure entame. Tout bon pour un Novak Djokovic qui, bien qu’il clame le contraire, court après le temps et la confiance. Chaque tour lui permettra de se rapprocher de son meilleur niveau et du sacre à l’US Open.

Mathieu, simple formalité ?​

Face à Paul-Henri Mathieu, il a, théoriquement, une nouvelle occasion de peaufiner les réglages de sa merveilleuse machine. Je sens que j'ai rechargé  mes batteries d'un point de vue émotionnel après Toronto et Cincinnati", a souligné le Serbe après son premier tour victorieux. Dans leur face à face, Djokovic et Mathieu en sont à 5-1 en faveur du vainqueur de l’US Open 2011. La dernière fois que le Français a battu Djokovic remonte à 2006 et le Masters de Bercy. Depuis quatre défaites et aucun set empoché. Le dernier affrontement entre les deux hommes, à l’Open d’Australie en janvier 2013, pourrait presque faire nourrir quelques espoirs à « PHM » qui avait poussé Novak à 7-5 dans la troisième. C’est maigre.

D’autant plus que le 81e joueur mondial sort d’un match marathon face au Luxembourgeois Gilles Muller remportée 6-7 (9/7), 7-5, 7-6 (8/6), 6-7 (7/5) et 6-1 après 4h30 de jeu. Avant d’affronter une bête physique comme Djokovic, l’augure n’est pas bon. Comment Mathieu pourra-t-il alors désarçonner l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur joueur du monde sur dur ? En frappant beaucoup, fort et en « mettant dedans ». Face à Djokovic, il ne faudra pas livrer une seule balle moyenne sous peine d’être puni immédiatement. Mais Mathieu aime ces rencontres que l’on dit perdu d’avance. Ou ils les aimaient. Quand son mental de guerrier pouvait lui faire déplacer des montagnes. C’est ce mental là que Paul-Henri Mathieu va devoir retrouver pour bousculer Novak Djokovic. Un Novak Djokovic qui compte bien faire de ce 2e tour une simple formalité.