Jo Wilfried Tsonga
Jo Wilfried Tsonga écoeuré par Marin Cilic | TIMOTHY A. CLARY / AFP

Cilic fait plier Tsonga

Publié le , modifié le

Le Croate Marin Cilic, vainqueur de l'US Open 2014, a eu besoin de cinq sets et quatre heures de jeu pour battre le Français Jo-Wilfried Tsonga et atteindre les demi-finales de l'édition 2015. Cilic s'est imposé 6-4, 6-4, 3-6, 6-7 (3/7), 6-4 et sera opposé au prochain tour soit au Serbe Novak Djokovic, vainqueur de l'Espagnol Feliciano Lopez 6-1, 3-6, 6-3, 7-6 (7/2).

Tsonga a fait douter jusqu'au bout Cilic, sacré à New York en 2014 à la  surprise générale. Le Croate, N.9 mondial, pensait avoir son billet pour le dernier carré en  mains après avoir remporté les deux premiers sets. Mais Tsonga, 30 ans, est revenu à sa hauteur en repoussant au passage dans  la quatrième manche trois balles de match. Grâce à son service (29 aces), Cilic, entraîné par son illustre compatriote  Goran Ivanisevic, a fini par remporter son quart de finale sur sa sixième balle  de match."Ce quart de finale a été une grosse bataille mentale, surtout quand j'ai  perdu le quatrième set où j'ai eu plusieurs balles de matches, mais Jo a réussi  des coups extraordinaires", a-t-il noté. "Il faisait très chaud, les conditions étaient difficiles, mais je suis fier d'avoir tenu le coup et d'avoir respecté ma stratégie jusqu'au bout",  a-t-il souligné.

Tsonga diminué

De son côté, et après quelques hésitations pour éviter sans doute d'être qualifié de mauvais perdant, Tsonga a fini par cracher le morceau: "Je ne veux pas trop  m'attarder là-dessus, mais depuis mon match contre Benoît (Paire en 8e de  finale, NDLR), ça ne va pas très bien. J'ai mal au genou (gauche)". La blessure récurrente, une inflammation du tendon rotulien, n'est pas  nouvelle --"C'est comme cela depuis que je suis sur le circuit"--, mais elle  l'a perturbé sur son service, où il était jusque là impressionnant. Alors qu'il avait remporté ses 56 jeux de services depuis le début du  tournoi, il a perdu trois fois sa mise en jeu face à Cilic, et a offert à son  adversaire 14 balles de break. Comme souvent dans sa carrière, "JWT", 30 ans, doit composer avec un  nouveau caprice de son corps: il avait manqué les trois premiers mois de  l'année à cause d'une blessure à l'avant-bras droit et commence à désespérer de  vivre une saison sans blessure. "J'ai le moteur, mais il faut que le châssis soit là, il faut que les  articulations tiennent. Je rêve d'une saison pleine", a-t-il lâché, avant  de quitter Flushing Meadows, déçu.

Dans le dernier carré, Marin Cilic sera opposé au numéro 1 mondial Novak Djokovic, vainqueur pas si facile du toujours offensif Feliciano Lopez. "Feliciano est un des rares joueurs à jouer le service-volée en première et en deuxième balle" observait Djokovic après sa victoire. "J’ai fait un mauvais jeu de service au début du deuxième set et on a vu ce que ça a  donné… Mais j’ai très solide au tie-break. Je suis soulagé de gagner en quatre sets. Et content d’avoir deux jours off  maintenant avant d’affronter Marin". Le Serbe, véritable bête noire du Croate (13 victoires en autant de matchs), partira avec les faveurs des pronostics.