Marin Cilic (US Open 2014)
Marin Cilic | STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Cilic domine Berdych

Publié le , modifié le

Marin Cilic (N.14) a facilement écarté Tomas Berdych (N.6) en trois sets 6-2, 6-4 et 7-6 (7/4) pour se qualifier pour la deuxième demi-finale de Grand Chelem de sa carrière après l'Australie en 2010, sa première à l'US Open. Le Croate n'a pas tremblé y compris au moment du sursaut d'orgueil de Berdych au milieu du troisième set. Après avoir éliminé Simon au tour précédent, Cilic pourrait retrouver Monfils en demi-finale, si celui-ci écarte Federer dans la nuit.

Il a dû trouver le temps long Marin Cilic. Peut-être même qu'il a imaginé ne jamais retrouver le goût d'un dernier carré en Grand Chelem. Plus de quatre ans plus tard, la tête de série numéro 14 à Flushing Meadows s'invite une nouvelle fois à la table des grands. Il pourrait y retrouver une légende, Roger Federer, ou une surprise, Gaël Monfils. Pour s'octroyer le droit de disputer cette deuxième demi-finale en Grand Chelem, Marin Cilic a sorti le grand jeu pour écarter un Tomas Berdych, comme trop souvent, paralysé par l'enjeu. "Les dernières années n'ont pas été faciles, mais je suis content du  travail accompli ces derniers mois", a- souligné Cilic après la rencontre.

Un service impressionnant

Pour s'en sortir face à la tête de série numéro 6, celui qui avait manqué l'édition 2013 après un quart en 2012, a pu s'appuyer sur un service excellent. Dans la première manche; Cilic a pris un départ canon pour rapidement s'adjuger deux breaks d'avance. La perte de son service n'aura été qu'une péripétie. Le Croate se permet de conclure la manche sur la mise en jeu adverse, 6-2. Face à la puissance du Croate, Berdych a opposé une pâle résistance. Maladroit, emprunté, peu inspiré, le Tchèque ne réussit que 4 coups gagnants pour 13 fautes directes et 40% de première balle. Indigne de son niveau de jeu.

Berdych trop friable

Malheureusement pour Berdych, le deuxième set est à peine meilleur. S'il se fait plus précis (9 fautes directes), il n'est toujours pas à l'aise sur sa mise en jeu, concédée une fois à Cilic. Le Croate continue d'être impressionnant sur ses jeux. Avec 74% de première balle et surtout 94% (16/17) de points remportés derrière cette mise en jeu, il ne laisse littéralement aucune chance à son adversaire. La chance, Berdych l'aura dans le tie break du troisième set après avoir remonté un break de retard. Malheureusement à 4/4 dans le jeu décisif, Berdych s'écroule offrant le match à son adversaire. "Il mérite sa victoire, il réalise une belle saison. Je n'ai pas joué mon meilleur tennis, mais j'ai quand même atteint les quarts de finale", a reconnu  Berdych. Quatre ans après, Cilic confirme qu'il a le niveau pour atteindre le dernier carré en Grand Chelem quand les circonstances lui sont favorables. A l'inverse Berdych montre une nouvelle fois que son mental flanche dans les moments importants.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

US Open