Caroline Wozniacki à un pas de la résurrection

Caroline Wozniacki à un pas de la résurrection

Publié le , modifié le

N.1 mondiale durant 67 semaines en 2010, Caroline Wozniacki (11e mondiale) affronte la Chinoise Shuai Peng (39e mondiale) en demi-finale de l'US Open, ce soir. La Danoise, après avoir connu une baisse de régime (18e mondiale en mars dernier) et subi l'annulation de son mariage avec le golfeur Rory McIlroy, a l'occasion de se qualifier pour la deuxième finale en Grand Chelem de sa carrière. La première, c'était en 2009, à New York déjà...

"J'ai connu des hauts et des bas cette année". Voilà tout ce que Caroline Wozniacki accepte désormais de lâcher au sujet de ses mésaventures de 2014. Les coups ont été rudes. En mars dernier, elle chutait à la 18e place mondiale, soit son plus "mauvais" classement depuis 2008. Puis, elle traverse la saison sur terre-battue comme un zombie (une victoire à Madrid, éliminée au 1er tour à Roland-Garros), ce moment correspondant à l'annulation de son mariage avec Rory McIlroy, le golfeur N.1 mondial. Et ce juste après que les invitations soient parties... Cela aurait pu la mettre à terre, sans possibilité de se relever. Mais la Danoise a réagi.

Demi-finaliste à Eastbourne, 8e de finaliste à Wimbledon, et la suite est encore meilleure. Depuis le tournoi du Grand Chelem londonien, elle a enchaîné 18 victoires pour seulement 3 défaites. Sur son chemin, elle a accroché le premier titre de sa saison, à Istanbul. Et à New York, là où elle avait atteint sa première et seule finale en Grand Chelem (2009) et là où elle a atteint pour la dernière fois une demi-finale dans un Majeur (2011), elle a remis les compteurs à l'heure, s'offrant notamment Andrea Petkovic au 3e tour, Maria Sharapova en 8e, Sara Errani en quarts. "Me retrouver en demi-finale est quelque chose d'extrêmement important pour  moi", savourait-elle après sa victoire sur l'Italienne.

Longtemps critiquée pour avoir atteint et être restée sur le trône de N.1 mondial sans avoir conquis le moindre tournoi du Grand Chelem, Caroline Wozniacki, désormais âgée de 24 ans, peut reprendre le chemin qu'elle avait emprunté très jeune. Pour cela, il lui reste une marche à franchir, contre la Chinoise Peng Shuai. Elle l'a dominée à cinq reprises sur leurs six duels et l'Asiatique ne l'a plus battue depuis leur premier affrontement en 2007. Et pour retrouver des sommets, il lui faudra peut-être ensuite passer par un dilemme: battre sa meilleure amie sur le circuit, Serena Williams. En quête d'un 18e titre en Grand Chelem, l'Américaine a toujours été à ses côtés lors des périodes difficiles. Une telle finale, passé l'émotion, serait certainement vécue avec bonheur par les deux joueuses, quel qu'en soit le résultat.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze