stan wawrinka us open
Stan Wawrinka avec le trophée de l'US Open 2016. | MIKE FREY / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Avant la gloire, Wawrinka a pris son temps

Publié le , modifié le

A 31 ans, Stan Wawrinka a rejoint le cercle fermé des vainqueurs de trois tournois du Grand Chelem différents. Vainqueur de l'Open d'Australie à 28 ans, de Roland-Garros à 30, et maintenant de l'US Open, le Suisse, sur le circuit depuis 2002, a pris son temps avant de rejoindre les meilleurs.

Après sa victoire contre Novak Djokovic en finale de l’US Open (6-7, 6-4, 7-5, 6-3), Stan Wawrinka semblait le premier surpris. "Je n’avais jamais rêvé de gagner un Grand Chelem. Cela reste quelque chose d’inespéré" a-t-il avoué en conférence de presse. Pourtant, des trophées du Grand Chelem, il en a maintenant trois dans son armoire. Arrivé au sommet sur le tard, Wawrinka a surpris beaucoup de monde.

Wawrinka parmi les grands

Ivan Lendl, Pete Sampras, Stefan Edberg, Mats Wilander, Bjorn Borg, John McEnroe, Boris Becker, Jimmy Connors, Guillermo Vilas et Arthur Ashe. Les noms impressionnent. Ce sont ceux des joueurs à avoir gagné trois des quatre tournois du Grand Chelem, rejoints aujourd’hui par Wawrinka. Une performance exceptionnelle pour un joueur qui n’a par ailleurs remporté qu’un seul Masters 1000 (Monte-Carlo en 2014). "C'est énorme, franchement, pas juste ce trophée, mais de me dire que j'en ai trois, trois différents", s’est enthousiasmé Wawrinka. "En plus, la façon dont je l'ai gagné... C'est le Grand Chelem où j'ai le plus souffert."

Lire aussi : Stan Wawrinka met Djokovic et l'US Open à ses pieds

Une éclosion tardive

Pourtant, il y a quelques années, on imaginait mal Wawrinka venir perturber le Big Four de Nadal, Federer, Djokovic et Murray. Le Suisse a 28 ans lorsqu’il remporte son premier titre du Grand Chelem en 2014, face à Rafael Nadal lors de l’Open d’Australie. Jusque-là, son principal fait d’arme restait un titre olympique en double avec Roger Federer en 2008. Il avait alors connu brièvement le Top 10 puis dû attendre 2013 pour le retrouver. Longtemps réduit au rang de "le joueur suisse qui n’est pas Federer", Wawrinka a su attendre son heure et progresser inlassablement. Il profite aujourd'hui du déclin de Rafael Nadal et Roger Federer pour se hisser à la troisième place du classement ATP, derrière Novak Djokovic et Andy Murray. Et à 31 ans, Wawrinka continue encore d'améliorer son jeu. "Je sais que j'ai progressé. Je joue beaucoup mieux que l'an dernier. A Roland-Garros, aussi je jouais mieux" a-t-il expliqué.

Prochain arrêt : Wimbledon ?

Une progression qui pourrait lui permettre d’atteindre le club très fermé des vainqueurs des quatres tournois du Grand Chelem ? Peut-être. Ils ne sont que cinq à avoir réussi l’exploit jusque-là : Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Rod Laver et Andre Agassi. Aujourd’hui, Wawrinka est l’épouvantail des finales. Il a remporté ses onze dernières matchs pour un titre, dont ses trois tournois du Grand Chelem. Après l’Open d’Australie en 2014, Roland-Garros en 2015 et maintenant l’US Open, il ne manque plus que Wimbledon. Dès l’année prochaine ? "Mon histoire est déjà très belle. Je suis très content de mon histoire. Pour moi, ça reste incroyable. Ça reste fabuleux de me dire que j'ai gagné Roland, que j'ai gagné l'US Open et que j'ai gagné l'Open d'Australie. Est-ce qu'il faut vraiment parler de Wimbledon maintenant ? Non !" On n’en parlera pas tout de suite, alors, mais on n'attendra pas trop non plus. 

Hugo Monier @hgo_mon