Andy Murray US Open 2015
Le joueur écossais Andy Murray | AFP - TIMOTHY A. CLARK

Andy Murray abattu par la puissance de Kevin Anderson

Publié le , modifié le

Kevin Anderson a signé la sensation de la nuit à Flushing Meadows. Le Sud-Africain, 14e joueur mondial, a dominé en quatre sets accrochés le numéro 3 mondial, Andy Murray, qui faisait figure de favori lors de cet US Open. L'Ecossais est tombé face à un joueur en état de grâce (81 points gagnants) et ne disputera pas les quarts de finale d'un Grand Chelem pour la première fois depuis cinq ans. Après neuf échecs en huitième, Kevin Andersson va découvrir les quarts de finale d'un Majeur. Il affrontera le Suisse Stan Wawrinka qui s'est défait plus tôt dans la journée de l'Américain Donald Young.

C'est un séisme qui a secoué New York cette nuit. Andy Murray, l'habitué aux quarts de finale de Grand Chelem, va rater ce rendez-vous pour la première fois depuis quatre ans et une défaite au 3e tour de l'US Open en 2010 contre Stan Wawrinka. Cette fois son bourreau n'est pas Suisse mais Sud-Africain, mesure plus de 2 mètres (2,03m) et se nomme Kevin Anderson. Pour, le 14e joueur mondial aussi c'est une première, il atteint pour la première fois les quarts d'un Majeur. Pour faire tomber l'Ecossais, Anderson a joué sur ses qualités : son service (25 aces, 11 points gagnants), sa puissance et son audace qui a été récompensée avec 81 points gagnants et 41 points remportés au filet. "C'est sans doute le meilleur match de ma carrière", a souligné Anderson, établi aux Etats-Unis depuis dix ans. "J'ai l'impression que je me rapproche du top 10 mondial, mais à terme mon but, c'est de faire partie du top 5", a lancé le 14e mondial.

Pour Murray, en revanche, c'est un brutal coup d'arrêt. "C'est bien sûr quelque chose de décevant que cette série soit interrompue, il a fallu beaucoup d'années de travail pour atteindre cette régularité", a  admis le vainqueur de Wimbledon 2013. Même son opération au dos à l'automne 2013 n'avait pas remis en cause cette bonne habitude. Mais Murray, déjà accroché au 2e tour par le Français Adrian Mannarino, est  tombé sur un exceptionnel Kevin Anderson. Il ne s'est pas cherché d'excuses, même si son été avec un quart de finale de Coupe Davis contre la France, a été plus chargé que ses compagnons du "Big Four", Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal. Du "Big Four", qui n'est plus depuis la chute de Nadal, il ne reste donc que Federer et Djokovic parmi les quarts de finaliste. Kevin Anderson jouera Stan Wawrinka pour une place en demi-finale, l'homme qui le premier avait secoué l'hégémonie des quatre mastodontes du circuit.

Les résultats de la nuit

Simple messieurs (8e de finale):

Stanislas Wawrinka (SUI/N.5) bat Donald Young (USA) 6-4, 1-6, 6-3, 6-4
Kevin Anderson (RSA/N.15) bat Andy Murray (GBR/N.3) 7-6 (7/5), 6-3, 6-7  (2/7), 7-6 (7/0)
Richard Gasquet (FRA/N.12) bat Tomas Berdych (CZE/N.6) 2-6, 6-3, 6-4, 6-1
Roger Federer (SUI/N.2) bat John Isner (USA/N.13) 7-6 (7/0), 7-6 (8/6), 7-5