Maria Sharapova
La Russe Maria Sharapova | AFP - GETTY IMAGES

Un dernier carré de reines

Publié le , modifié le

Pour la première fois dans l'histoire de l'US Open, les demi-finales féminines réunissent ce soir 4 joueuses ayant déjà atteint une finale d'un tournoi du Grand Chelem. La 1ère, entre Victoria Azarenka (N.1) et Maria Sharapova (N.3) promet d'être la plus incertaine comparée à la deuxième, opposant Serena Williams (N.4) à Sara Errani (N.10). L'Américaine rêve d'une 6e finale à New York, alors que la Bélarusse, assurée de rester N.1 mondiale, dispute sa 1ère demie ici

Trois fois victorieuse, deux fois finaliste dont la dernière en 2012, Serena Williams n'est plus qu'à une marche d'une 6e présence en finale à New York. Victorieuse à Wimbledon, puis au tournoi olympique de Londres, elle se trouve lancée sur un rythme infernal depuis son élimination au 1er tour de Roland-Garros par Virginie Razzano.

C'est bien simple, en cinq tournois, elle n'a pour l'instant perdu qu'un seul match, en quarts de finale à Cincinnati face à l'Allemande Kerber. Et depuis le début de la quinzaine new yrokaise, elle n'a perdu aucun set, et n'a concédé au pire que six jeux sur deux manches (au 2e tour contre l'Espagnole Martinez). Pleine de confiance, soutenue par le public qui voudrait revoir une Américaine soulever le trophée pour la première fois depuis 2008 et le sacre de... Serena, l'ancienne N.1 mondiale doit affronter Sara Errani. 

Errani la révélation

Véritable révélation de cette année 2012, l'Italienne accède pour la deuxième fois de sa carrière (et de l'année) au dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. Mais face à la puissance monumentale de Williams, que peut faire la 10e mondiale, du haut de son mètre soixante-cinq ? "Serena est une joueuse incroyable, on verra comment cela va se passer", concède-t-elle. En trois affrontements pour autant de défaites, la Transalpine ne lui a pris qu'un set. Mais ces rencontres remontent à 2008 et 2009. Une éternité en somme.

L'autre demi-finale s'annonce plus incertaine, a priori. Victoria Azarenka et Maria Sharapova ont pris leurs habitudes: ce sera leur 10e duel, et le 4e rien que pour 2012. Laminée en finale de l'Open d'Australie (6-0, 6-3), la Russe a depuis pris sa revanche sur la terre-battue de Stuttgart, prémisse de son sacre à Paris. Mais l'ancienne N.1 mondiale demeure menée (5-4) sur l'ensemble de leur carrière, et (2-1) pour cette année, par l'actuelle N.1 mondiale, assurée de conserver son trône.

Les deux femmes ont pour point commun d'avoir souffert lors des quarts de finale, la Bélarusse face à la tenante du titre Samantha Stosur (7-6 au 3e set), la Russe face à Marion Bartoli (6-4 au 3e set). Mais cette dernière avait déjà dû s'employer en 8e pour sortir sa compatriote Petrova au 3e set (6-4 également). Cette débauche d'énergie lui jouera-t-elle des tours ? Avantage: elle n'a plus perdu un match en trois sets depuis un an.