Tsonga Manille
Jo-Wilfried Tsonga | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Tsonga : Noah "incarne clairement la réussite de notre sport"

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga s'est félicité, ce mercredi, de la nomination à la tête de l'équipe de France de Coupe Davis de Yannick Noah, qui selon lui "incarne clairement la réussite de notre sport". Pour le Manceau, Noah va apporter un souffle nouveau au clan tricolore qui n'a plus remporté la compétition depuis 2001. "J'espère qu'on va faire des grandes choses", espère Tsonga qui affirme toutefois ne pas avoir de reproche à faire à Arnaud Clément.

Que vous inspire la nomination de Yannick Noah à la tête de  l'équipe de France de Coupe Davis ?

Jo-Wilfried Tsonga : "Je me réjouis. Yannick incarne clairement la réussite de notre  sport et je suis sûr qu'il a plein de choses à nous apporter. Aujourd'hui, on a  discuté et, quand je parle avec lui, je n'ai même pas besoin de parler, tout ce  qu'il me dit, je pourrais le dire, c'est génial ! Ce qui ne marche pas en Coupe  Davis, de mon point de vue, c'est qu'on n'est pas encore d'assez bons joueurs.  Si on a perdu, c'est qu'on était pas au niveau. Après, je pense que si  quelqu'un comme Yannick est là pour nous aiguiller, c'est qu'on cherche des  solutions. Personnellement, je pense que c'est beaucoup dans la communication  qu'on a péché. Nous, les gars, je pense qu'on a manqué un peu de communication  entre nous." 

Selon vous, que va-t-il changer dans le fonctionnement de l'équipe ?

J.-W. T. : "Aux côtés de Yannick, on est très vite boosté. Il apporte quelque chose  de positif, dont j'ai besoin. J'espère qu'on va faire des grandes choses.  Yannick va mettre son cadre, va dire comment il veut que les choses se passent.  Celui qui ne veut pas, j'imagine qu'il va être écarté. Mais ce qui est le plus  important pour nous, c'est d'être performant, de régler les problèmes entres  nous. A travers la presse, ce n'est pas constructif. L'important, c'est de se  dire les choses en face, c'est de communiquer pour construire et avancer. Tout  le monde est amené à apprendre toute sa vie. On va apprendre de Yannick et  j'espère que l'équipe de France va sortir de là encore plus forte."

Qu'est-ce qui n'allais pas avec Arnaud Clément ?

J.-W. T. : "Je n'ai pas de reproche à faire à Arnaud (Clément). C'est quelqu'un qui  a beaucoup inspiré mon tennis. Aujourd'hui, on avait des avis divergents sur  certains points, comme dans toutes les relations. Tout ce qui se dit entre nous  fait partie de l'équipe, de notre histoire, de notre aventure. Il y a quelque  chose qui n'a pas été dans le départ d'Arnaud. Je n'ai pas tous les éléments,  c'est difficile pour moi d'émettre un jugement. Mais connaissant Arnaud, s'il  est aussi en colère, c'est qu'il y a des choses qui n'ont pas été faites dans  le bons sens. L'objectif pour nous, c'est de passer à autre chose. Nous, les  joueurs, on est là pour essayer de rapporter le saladier, de donner le meilleur  de nous-mêmes. Le reste, ce n'est pas vraiment nos histoires."

AFP