Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | AFP - Ben Stansall

Tsonga, cap sur Federer !

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié pour les quarts de finale de l'US Open en écartant l'Américain Mardy Fish au terme d'un match serré (6-4, 6-7 (5/7), 3-6, 6-4, 6-2). Le Français retrouvera Roger Federer, facile vainqueur de l'Argentin Juan Monaco (6-1 6-2 6-0) pour une place en demi-finale. Les Serbes Djokovic et Tipsarevic sont également passés, en battant respectivement l'Ukrainien Dolgopolov Jr et l'Espagnol Ferrero.

 En battant l'un des hommes en forme de la tournée américaine, Mardy Fish, Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié pour la première de sa carrière en quart de finale de l'US Open. Mais ce n'est pas tout. Le Manceau a également fait un pas de géant vers une qualification pour la prochaine Masters Cup. Enfin, cerise sur le cheese-cake new yorkais, il s'est donné le droit de retrouver en quart de finale sa dernière victime préférée en date, le roi Roger Federer en personne. Le Français reste en effet sur deux succès consécutifs sur le Suisse, à Wimbledon puis à Montréal. Et à chaque fois avec la manière...

Pour y parvenir, Tsonga a dû néanmoins batailler ferme. Contre Fish, contre le vent, contre lui-même... Longtemps frustré par les conditions de jeu, le Tricolore a su renverser le match en sa faveur à 4-4 au quatrième set, alors qu'il était mené deux manches à une. Gênés par un vent tourbillonnant, les deux joueurs ont eu toutes les peines du monde à contrôler la balle. Jo-Wilfried Tsonga a eu le mérite de sauver trois balles de break dans le sixième jeu avant de ravir la mise en jeu de l'Américain dans la foulée. Malgré une première balle irrégulière, le Manceau a empoché le premier set 6-4 en 43 minutes. La deuxième manche, sans la moindre balle de break, s'est nouée au tie-break. En tête 5-4 avec un mini-break, Jo-Wilfried Tsonga a vu son adversaire bénéficier de la bande du filet sur une volée. Perturbé par ce coup du sort, le Manceau a sorti ensuite un coup droit et Mardy Fish a recollé au score. De plus en plus irrité par les bourrasques de vent, le Français a perdu le fil du match et s'est très vite retrouvé dos au mur. Mais à 4-4 dans le quatrième set, Mardy Fish, moins présent physiquement, a cédé sa mise en jeu et Jo-Wilfried Tsonga est revenu à deux manches partout avant de s'envoler dans un set décisif bouclé 6-2.

Le Federer express en mode TGV

Roger Federer, lui n'a pas perdu de temps. Ou si peu. Une heure vingt-deux précisément. C'est tout ce qu'il aura fallu au quintuple vainqueur de l'US Open pour se débarrasser de l'Argentin Juan Monaco. L'heure tardive et la menace d'une interruption due à la pluie ont incité le Suisse à accélérer le mouvement. Au terme d'une prestation immaculée (6-1 6-2 6-0), le Federer express tenait son billet pour les quarts de finale, le huitième consécutif sur le ciment new-yorkais. A lui d'oublier ses récentes déconvenues face à Tsonga, notamment à Wimbledon, dans son "jardin", où le Français avait remonté un handicap de deux sets à rien pour finalement s'imposer en cinq manches ! 

La "Serbe connexion" poursuit elle aussi tranquillement sa route à Big Apple. Novak Djokovic a toutefois dû s'employer un peu plus que prévu avant de dérouler. Une fois le premier set empoché à l'issue d'un tie-break de trente points face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (n°22), le numéro un mondial a ferré sa proie et a conclu en trois manches 7-6 6-4 6-2. Il enregistre sa 61e victoire de l'année. En quart de finale, il retrouvera son partenaire de coupe Davis Janko Tipsarevic, numéro vingt du tableau. Celui-ci a livré un match de 3h43 remporté 7-5 6-7 7-5 6-2 face à l'Espagnol Juan Carlos Ferrero, 105e mondial. Ce sera évidemment la première fois que deux Serbes se mesureront aussi loin dans un tournoi du Grand Chelem.

Déclarations :

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.11, qualifié pour les quarts de finale): "Un match comme ça, il y a quelques mois je l'aurais perdu. J'ai été fort dans la tête même si je n'ai pas eu une attitude mentale toujours parfaite: ça a été super pendant deux sets mais après ça a commencé à baisser. Mais le fait d'avoir travailler (mentalement) a fait que j'ai réussi à me contrôler et à ne pas partir en vrille et rester dans mon match. Mes progrès au plan mental m'ont beaucoup aidé. A la fin, je suis plus frais que lui (physiquement), c'est une évidence, je vois qu'il appelle le kiné, qu'il est plus lent sur certaines courses, qu'il rate des volées. C'est la première fois que je gagne sur ce court, ça fait du bien d'ouvrir son compteur. Ce n'était pas facile, j'ai été mené mais j'ai tenu le coup et au final, je gagne ce match. Je suis super heureux car j'ai fait le boulot, j'ai été solide dans ma tête dans des conditions difficiles. Maintenant j'ai encore l'occasion de jouer un grand match."

Les résultats :

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR/N.22) 7-6 (16/14), 6-4, 6-2
Janko Tipsarevic (SRB/N.20) bat Juan Carlos Ferrero (ESP) 7-5, 6-7 (3/7), 7-5, 6-2
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.11) bat Mardy Fish (USA/N.8) 6-4, 6-7 (5/7), 3-6, 6-4, 6-2
Roger Federer (SUI/N.3) bat Juan Monaco (ARG) 6-1, 6-2, 6-0

Julien Lamotte