Tennis : Serena Williams, "recluse" mais prête pour l'US Open

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Serena Williams
L'Américaine Serena Williams, le 8 février 2020, à Everett (Washington). | Elaine Thompson/AP/SIPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'ex-N.1 mondiale Serena Williams a donné un peu de ses nouvelles lors d'une conférence de presse à distance samedi. "Recluse" depuis le mois de mars en Floride, chez elle, l'Américaine a indiqué avoir pris des précautions drastiques lors de la crise sanitaire. Toutefois, elle se prépare pour l'US Open. Elle reprendra d'ailleurs la compétition la semaine prochaine avec le tournoi de Lexington (Kentucky).

Serena Williams se prépare pour l'US Open malgré les récents forfaits de plusieurs joueurs en raison de la pandémie de coronavirus, a-t-elle annoncé samedi, après une longue période où elle a vécu "un peu recluse". "Je me vois totalement jouer si le tournoi a lieu", a dit l'ex-N.1 mondiale lors d'une conférence de presse virtuelle, interrogée sur sa participation à l'US Open et à Roland Garros, fin septembre-début octobre.

L'Américaine avait été, dès mi-juin, la première star à annoncer sa participation à l'US Open, alors que la tenue du tournoi commençait à faire débat. La lauréate de 23 Grands chelems, qui aura 39 ans en septembre, reprendra la compétition la semaine prochaine avec le tournoi de Lexington, dans le Kentucky, après six mois d'interruption à cause du Covid-19. "Mais je ne peux pas prédire l'avenir. Quand des tournois étaient annulés, je pensais juste : 'Laissez-moi travailler aujourd'hui et voyons ce qui arrivera' ", a-t-elle ajouté.

Serena Williams a pris des précautions drastiques

Serena Williams, qui a par le passé souffert d'embolies pulmonaires qui ont réduit ses capacités respiratoires, ce qui l'a forcée à être "un peu recluse cette année", a précisé les précautions drastiques qu'elle a prises durant la crise sanitaire : elle est confinée chez elle, en Floride, depuis mars, et a "50 masques avec lesquels [elle] voyage, car [elle] ne veu[t] jamais [s]e retrouver sans un".

"En ce qui concerne la santé, je fais très attention à ce que je fais, et tout le monde dans la 'bulle Serena' est vraiment protégé", a-t-elle assuré. "C'est cool de jouer au tennis, mais c'est ma vie et ma santé, donc j'ai été un peu névrosée mais c'est comme ça que je dois être maintenant", a-t-elle continué.

AFP