Tennis: Novak Djokovic annonce être positif au coronavirus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Djokovic
(De gauche à droite) Borna Coric, Grigor Dimitrov, Novak Djokovic et Alexander Zverev, avant un match de basket improvisé lors de l'Adria Tour à Zadar, le 18 juin. Tous, sauf Zverev, ont été testés positifs au covid. | STRINGER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Novak Djokovic est positif au coronavirus, a indiqué l'équipe du N.1 mondial dans un communiqué. Le Serbe a été testé ce matin à Belgrade avec ses proches après que Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki ont été testés positifs au coronavirus ces derniers jours. Tous avaient participé à l'Adria Tour, un tournoi devant marquer le retour sur les courts pour un certain nombre de joueurs professionnels.

Le N.1 mondial du tennis Novak Djokovic a annoncé mardi avoir été testé positif au coronavirus. Une nouvelle contamination qui intervient après celle de trois autres joueurs Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki. Tous avaient participé au tournoi de l'Adria Tour, un tournoi d'exhibition que le Serbe organisait dans les Balkans. "Novak Djokovic a été testé positif au Covid-19", lit-on dans un communiqué de son staff. Le texte ajoute que le joueur serbe ne "ressent aucun symptôme".

"Nous avons organisé l'Adria Tour alors que le virus était affaibli, pensant que les conditions étaient réunies. (...) Je suis profondément désolé pour chaque cas d'infection. (...) Je vais rester quarantaine 14 jours et refaire un test dans 5 jours", a déclaré Novak Djokovic dans un communiqué. Novak Djokovic a également affirmé que "tout ce que nous avons fait depuis un mois, était fait avec le coeur pur et avec les intentions sincères", en ajoutant que le tournoi était organisé "avec l'idée d'aider les joueurs de tennis de la région, de créer des conditions pour qu'ils jouent, pour qu'ils se faire des revenus afin de surmonter plus facilement cette période difficile"

Le résultat de "Nole" était attendu, alors que celui-ci avait refusé de se faire tester en Croatie. Il a ainsi attendu de rentrer à Belgrade pour se faire tester ainsi que ses proches.  "Dès l'arrivée à Belgrade (en provenance de Zadar, en Croatie, où se déroulait samedi et dimanche la deuxième étape du tournoi), nous sommes allés faire des tests. Le mien et celui de Jelena (son épouse, ndlr) sont positifs. Ceux des enfants sont négatifs", a ajouté Djokovic dans le communiqué.

à voir aussi La crédibilité de Novak Djokovic -lui-même positif au Covid-19- entamée après les cas révélés sur l'Adria Tour La crédibilité de Novak Djokovic -lui-même positif au Covid-19- entamée après les cas révélés sur l'Adria Tour

Quatre contaminations sur l'Adria Tour

Il s'agit donc de la quatrième contamination d'un joueur confirmée sur l'Adria Tour. De nombreuses critiques s'élevaient depuis plusieurs jours pour dénoncer le non-respect des gestes barrières et du manque de distanciation physique entre les joueurs, non obligatoires en Serbie mais conseillés par le gouvernement. Le comportement des joueurs a lui aussi été mis en cause. En effet, ceux-ci ont multiplié les accolades sur les courts ainsi que les photos groupées, sans masque, ni distanciation. En dehors des terrains aussi, l'attitude des joueurs a été remarquée. Ils ont notamment improvisé un match de basket et se sont retrouvés en boîte de nuit, où là encore la distanciation physique a été moquée.

Officiellement, la Serbie a recensé un peu moins de 13 000 cas confirmés et 262 morts. Mais ces chiffres sont contestés. En effet, RFI a rapporté ce mardi que "la Serbie aurait dissimulé près des deux tiers des décès dus au Covid-19 depuis le milieu du mois de mars. Depuis le 1er juin, le pays serait confronté à une seconde vague de contamination d’une ampleur au moins aussi importante que celle de mars-avril." Une information et des chiffres mis en lumière par le site d'investigation BIRN (Balkan Investigative Reporting Network). Depuis le 10 mai, la Serbie a engagé un déconfinement très rapide, où les mesures de distanciation et les gestes barrières ne sont pas obligatoires. 

à voir aussi Pourquoi les cas positifs sur l'Adria Tour jettent une ombre sur la reprise du tennis mondial Pourquoi les cas positifs sur l'Adria Tour jettent une ombre sur la reprise du tennis mondial

Nick Kyrgios, le joueur australien aux nombreuses facéties sur le court qui ne font pas toujours rire ses adversaires, a encore pris sa plume et son compte Twitter pour s'en prendre à ce retour du tennis qu'il juge depuis un moment comme trop précoce : "Priez tous les joueurs qui ont contracté le Covid-19. Ne me faites pas de reproche pour tout ce que j'ai fait qui a été «irresponsable» ou classé comme «stupidité» - cela surpasse tout." L'Australien fait partie de ces joueurs qui estiment que le tennis et le sport en général devrait attendre que la crise sanitaire passe pour qu'ils reprennent leur place.