Starace et Bracciali suspendus 40 jours

Publié le , modifié le

Les tennismen italiens Potito Starace et Daniele Bracciali, soupçonnés de corruption, ont été suspendus 40 jours "à titre préventif" par leur fédération, a rapporté la presse italienne.

"Bracciali et Starace sont soupçonnés d'avoir altéré le résultat de  certaines rencontres afin de réaliser des gains illicites à travers les paris",  a écrit dans un communiqué la Fédération italienne de tennis (FIT), mercredi. La FIT a choisi de les suspendre face au soupçon jugé crédible "de la  réitération de comportement illicite des deux joueurs". Les noms des deux joueurs sont apparus dans les enquêtes que mène le  Parquet de Crémone depuis quatre ans sur les scandales de matches achetés dans  le football italien du "Calcioscommesse".

Ils pourraient être liés aux  organisations de paris clandestins. Potito Starace est notamment soupçonné d'avoir vendu sa finale perdue au  tournoi ATP de Casablanca en avril 2011 contre l'Espagnol Mariano Andujar (6-1,  6-2), selon des "chats" et "sms" épluchés par les enquêteurs. Les paris porteraient sur la rapide victoire et le petit nombre de jeux  remportés par Starace, qui jusqu'alors avait battu Andujar cinq fois sur cinq.

AFP