Söderling refuse la retraite

Söderling refuse la retraite

Publié le , modifié le

L'ancien numéro 4 du tennis mondial, le Suédois Robin Söderling, est devenu mercredi directeur du tournoi de Stockholm, mais a indiqué qu'il se refusait toujours à l'idée d'une retraite malgré deux ans et demi sans jouer.

Depuis sa dernière rencontre en date, une victoire en finale à Båstad en  juillet 2011, le tennisman de 29 ans a accumulé les pépins de santé, dont une  mononucléose qui a laissé des séquelles, "Robin Söderling prend les fonctions d'ambassadeur et de directeur du  tournoi", ont indiqué les organisateurs du Stockholm Open sur le site internet  du tournoi en salle. "La décision d'aider le tournoi à renforcer encore la liste des engagés et  la coopération avec les sponsors ne signifie pas qu'il a abandonné l'espoir de  revenir lui même sur le circuit ATP", ont-ils ajouté. "Je m'entraîne prudemment pour revenir. En même temps, je trouve ça  stimulant de d'être toujours impliqué dans le tennis", a expliqué le joueur,  cité dans ce communiqué. Lors de cette pause dans sa carrière, Söderling a traversé des périodes  très difficiles où il était certains jours incapable d'un effort physique. Lors d'une conférence de presse mercredi, il a dit ne pas se fixer  d'échéance. Le double finaliste de Roland-Garros (2009 et 2010), seul joueur à y avoir  battu l'Espagnol Rafael Nadal, a engrangé 10,4 millions de dollars sur le  circuit.

AFP