Serena Williams
La rage de vaincre de Serena Williams. | AFP

Serena Williams justifie son recours à une AUT à Roland-Garros en 2015

Publié le

Serena Williams a justifié jeudi soir son recours à une Autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) lors du tournoi de Roland-Garros 2015, en expliquant depuis le tournoi WTA d'Indian Wells qu'elle y avait souvent recours et rappelant qu'elle n'avait jamais été contrôlée positive.

Interrogée après sa victoire au premier tour sur son utilisation d'une AUT, Serena Williams a répondu: "je n'ai jamais été contrôlée positive. J'ai toujours eu recours à des AUT donc vous devriez vérifier vos informations". "Je n'allais pas jouer (Roland-Garros) sans AUT parce que si vous vous souvenez bien, j'étais très malade cette année-là", a-t-elle ajouté après sa victoire sur la Kazakhe Zarina Diyas 7-5, 6-3.

L'Américaine a assuré n'avoir rien fait de mal et avoir demandé une AUT en 2015 pour se soigner d'une grippe. Cette année-là, elle avait obtenu une dérogation pour prendre du prednisone, un corticostéroïde anti-inflammatoire, pour soulager ses symptômes. Très affaiblie pendant la quinzaine, elle avait quand même remporté le tournoi, s'imposant contre Lucie Safarova en finale. "Je ne vais jamais, jamais faire en sorte d'avoir un avantage sur quelqu'un d'autre. Je ne suis pas comme ça", a-t-elle déclaré. "Je ne sais même pas comment j'ai fait pour gagner le tournoi et je pensais vraiment ne pas pouvoir jouer la finale."

"Cela fait 20 ans que je joue et j'ai toujours été extrêmement honnête. C'est quelque chose dont je suis fière, surtout depuis que j'ai une fille", a ajouté Williams, de retour sur le circuit WTA après une maternité et 14 mois d'absence. "Je ne pourrais jamais regarder ma fille dans les yeux et lui dire : Maman a triché. C'est complètement irresponsable, et même avant (la naissance de ma fille), j'avais déjà cette attitude", a-t-elle affirmé.
 

AFP