Serena Williams, US Open, 2017
La joueuse américaine Serena Williams | AFP - DON EMMERT

Serena Williams, déçue, répond à Ilie Nastase

Publié le , modifié le

Serena Williams, victime des propos racistes d'Ilie Nastase, lui a répondu. L'Américaine n'a évidemment pas goûté aux propos racistes lancés à son égard et son futur bébé.

Ilie Nastase a provoqué un tollé ce week-end avec son comportement durant la rencontre de Fed Cup entre la Roumanie et la Grande-Bretagne et ses propos sur Serena Williams. Touchée par les propos du capitaine roumain - les journalistes ont pu l'entendre dire à un membre de son équipe: "On va voir de quel couleur il est. Chocolat au lait ?" en parlant du futur enfant de Serena -, l'Américaine a tenu à répondre : "C'est decevant de savoir que l'on vit dans une société où des personnes comme Nastase peuvent faire des commentaires racistes à mon encontre et mon enfant à naître, et des remarques sexistes sur mes pairs", a-t-elle assuré sur son compte Instagram.

"Je l'ai déjà dit et je le redirai encore, ce monde a déjà beaucoup avancé, mais il reste tant à faire. Oui, nous avons cassé des barrières, mais il y en a encore tant d'autres. Ceci ou n'importe quoi d'autre ne m'empêchera pas d'apporter de l'amour, de la lumière et du positif dans tout ce que j'entreprends. Je continuerai de mener les combats que je considère comme justes. Je n'ai pas peur, à la différence de toi. Tu vois, je ne suis pas une lâche", a-t-elle dit. 

Suspension et critique

Serena Williams n'est pas la seule à avoir réagi au comportement grossier de Nastase. Dans la foulée du match de Fed Cup où il a insulté le coach et les joueuses britanniques de "p... de s...", Ilie Nastase a été suspendu provisoirement par l'ITF. Cette décision a été saluée par Serena Williams qui "remercie humblement l'ITF pour l'intérêt donné aux faits dans cette affaire. Ils auront mon total soutien". L'icône roumaine a également été très critiquée dans son pays, notamment par l'ancienne gymnaste Nadia Comaneci. "Ilie est mon ami depuis plusieurs années, mais je ne peux pas cautionner ni défendre ses récentes remarques abjectes et injurieuses", a déclaré sur Twitter la quintuple championne olympique.

Benoit Jourdain @BenJourd1