L'Américaine Serena Williams exulte
L'Américaine Serena Williams exulte | MIKE STOBE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Serena fait exploser Errani

Publié le , modifié le

L'Américaine Serena Williams, (tête de série N.4) n'a eu besoin que de deux manches (6-1, 6-2) et un peu plus d'une heure pour faire exploser la petite italienne Sara Erran (N.10) en demi-finale de l'US.Open et faire ainsi une nouvelle démonstration de sa forme éblouissante. La cadette des soeurs Williams s'offre, à 30 ans, une nouvelle finale et l'occasion d'aller glaner un 15e titre en Grand Chelem.

Serena Williams confiante avant la finale:""Le contexte par rapport à l'an dernier sera différent."Après ma demi-finale, je ne m'étais pas couchée avant quatre heures du matin. Mais j'étais déjà épatée d'être en finale alors que j'étais sur un lit d'hôpital cinq mois auparavant. Je n'étais pas super déçue après ma défaite. Ca peut paraître bizarre mais j'ai plus d'expérience. Je n'aurai rien à perdre. Je vais jouer la fille la plus régulière de l'année. J'ai toujours cru que j'étais la meilleure mais sur le papier, c'est la numéro un". 

Après avoir dominé tout le printemps et l'été sur le circuit, en enrichissant son palmarès d'un succès probant à Wimbledon puis d'un double sacre olympique, Serena Williams en paix avec des problèmes physiques qui l'ont trop souvent perturbée, semble ne pas faiblir sur cette fin de saison. Et elle ne semble pas non plus rassasiée par les victoires. La preuve en est de sa joie après sa qualification pour cette finale de l'US.Open, épreuve dans laquelle elle a déjà pourtant connu six fois l'émotion d'une finale. Mais ce tournoi new yorkais lui tient à coeur et elle l'avait coché particulèrement. Voilà sa future adversaire Victoria Azarenka prévenue: l'Américaine devant son public va tout faire pour connaître un nouveau triomphe

Serena Williams arrive en finale en ayant concédé seulement 19 jeux. soit 3 par matchs. Depuis son inattendue élimination au 1er tour à Roland-Garros, elle n'a perdu qu'un seule match:  lle a remporté Wimbledon en simple et en double (avec sa soeur Venus), le tournoi de Stanford, deux médailles d'or olympiques (simple et double avec Venus) et seule l'Allemande Angelique Kerber a pu la stopper, en quart de finale à Cincinnati, mettant fin sa série de 19 succès consécutifs en simple. Et le moins que l'on puisse dire est que Sara Errani, qui s'était imposée à la surprise générale en finale Porte d'Auteuil en mai dernier, n'a pas été de taille pour contrer l'Américaine.

Expéditive

Avec son faible service, (vitesse moyenne de 133 km/h), que Williams n'a pas eu de mal à retourné la plupart du temps (82% de retours) Errani  n'avait pas d'arguments pour lutter contre une Serena supersonique, dans la première balle la plus rapide a été chronométré à 191 km/h. Sa puissance a dévasté toutes les intentions de jeu de l'Italienne.Williams s'est même permis de conclure le match sur sa deuxième balle de match grâce à un ace à 156 km/h sur deuxième balle. Elle n'a pas laissé trop de jus dans cette demi-finale et semble déterminée à effacer l'échec douloureux de 2011 lorsqu'elle avait cédé en finale, à la surprise générale, face à l'Australienne Samantha Stosur. En tout cas elle se dit prête à disputer avec envie sa 19e finale de G rand Chelem, signe d'une longévité et d'un appétit exceptionnels.