Gabriela Sabatini
Gabriela Sabatini | AFP - TORSTEN BLACKWOOD

Sabatini, la pampa latina

Publié le , modifié le

L’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, a ouvert ses portes ce lundi. L’occasion de compléter notre galerie de stars qui ont marqué leur époque depuis 1978, première année où le tournoi s'est disputé sur le decoturf de Flushing Meadows. Aujourd'hui, retour sur le parcours de Gabriela Sabatini et notamment son succès de 1990 contre la reine d’alors, Steffi Graf.

Longtemps boudé par un large public, il a fallu au tennis féminin des phénomènes charismatiques pour séduire les foules. Des joueuses sachant conjuguer élégance et triomphes telles que Chris Evert ou encore Steffi Graf. Gabriela Sabatini est de celle là. De par sa beauté et ses résultats sportifs, l’originaire de Buenos Aires, parfois surnommée la « Perle de la Pampa » par la presse anglophone, a contribué à rendre populaire une discipline parfois méprisée. Au cours de ses 12 ans d’activité au plus haut niveau entre 1984 et 1995, celle qui fut numéro 3 mondiale a accumulé 27 titres en simple et 14 en double. Un large pan de sa carrière s’est joué avec la complicité de Steffi Graf, qu’elle a affronté à 40 reprises ! Les deux femmes avaient pris l’habitude de se croiser à l’US Open, où elles se sont jouées cinq fois entre 1988 et 1995, pour une seule victoire de l’Argentine : en finale de l’édition 1990.

Sa plus belle victoire: contre Steffi Graf en finale de l'édition 1990 6-2, 7-6 (4)

Tête de série numéro 5 du tournoi, Gabriela Sabatini débute l’US Open 1990 avec le plein d’ambitions. Finaliste puis demi-finaliste des deux dernières éditions, elle se présente sur le ciment américain pour décrocher son premier titre du Grand Chelem. Surtout, elle rêve secrètement de prendre sa revanche sur Steffi Graf, celle qui l’a fait trébucher en finale, deux ans plus tôt. La régularité de l’Allemande va permettre à ce remake d’avoir lieu. L’Argentine doit faire face à un complexe naissant contre son adversaire qui l’a battu lors de leur trois dernières rencontres. Pourtant, très vite, et à la surprise du public présent en ce « Super Saturday », c’est la cadette des deux joueuses qui prend les devants pour remporter rapidement la première manche 6-2. La pression monte dans le deuxième set où les deux droitières se rendent coup pour coup jusqu’au tie-break. Du haut de ses 20 ans, Sabatini semble souffrir physiquement des longs rallyes que lui impose son adversaire. Si elle venait à perdre le jeu décisif, l’issue de la rencontre parait alors évidente en faveur de Graf. C’est au filet que la sud-américaine va venir abréger les échanges. A (3/4), lorsque la pression sur ses épaules est maximale, Graf va céder et laisser son adversaire s’envoler vers le seul titre du Grand Chelem de sa carrière. Sensation dans le stade où la double tenante du titre laisse triompher sa cadette. Si jamais plus elle ne gagnera un autre Majeur, Sabatini peut se targuer d’avoir fait partie des rares à avoir fait chuter Graf à l’heure de plus haute domination.

Ses autres matches de référence

Sa victoire contre Arantxa Sanchez en quart de finale de l’édition 1989 3-6 6-4 6-1

Tête de série numéro 3 à l’entame de cet exercice 1989 et l’US Open, Gabriela Sabatini voit se profiler avec crainte Arantxa Sanchez, alors numéro 5 mondiale, dès les quarts de finale. A 19 ans, l’Espagnole vient d’exploser au plus haut niveau en remportant Roland Garros contre Steffi Graf, qui détenait alors les cinq derniers titres du Grand Chelem ! Malgré un jeu peu attrayant, elle a tout du parfait chasseur de tête et Sabatini passe tout près d’en faire les frais. Surprise dès l’entame de la rencontre, l’Argentine concède la première manche 3-6. Heureusement à force d’acharnement et de montées au filet audacieuses, elle parviendra à faire basculer la deuxième manche 6-4 avant de conclure facilement 6-1 dans le dernier set. Malheureusement pour la sud-américaine cette année là, l’aventure s’arrêtera en demi-finale contre… Steffi Graf. Qui d’autre ?

Sa défaite contre Steffi Graf en finale de l’édition 1988 6-3 3-6 6-1

Ne vous fiez pas à leurs 18 et 19 ans. Lorsque Gabriela Sabatini et Steffi Graf se retrouvent pour la première fois à l’US Open, en finale de l’édition 1988, les deux femmes sont déjà des habituées du plus haut niveau. L’Argentine a déjà accédé quatre fois au dernier carré d’un Grand Chelem avant de rallier sa première finale cette année là. Malgré son formidable parcours, elle va tomber sur un obstacle de taille. Cette année 88, Graf marche sur l’eau. Elle a inscris son nom aux trois tournois du Grand Chelem précédents l’US Open et remportera une semaine plus tard l’or olympique à Séoul. La marche est-elle trop haute pour la joueuse de Buenos Aires ? Oui et non. Si elle ravit le deuxième set à son adversaire 6-3, elle ne peut résister physiquement dans la dernière manche et s’écroule 1-6. L’histoire retiendra qu’elle a obtenu sa revanche deux ans plus tard.

Palmarès à Flushing Meadows: 1 victoire, 1 finale, 3 demies

1984 : 3e tour contre Helena Sukova
1985: 1er tour contre Barbara Potter
1986 : 1/8e de finale contre Martina Navratilova
1987 : quart de finale contre Martina Navratilova
1988 : finale contre Steffi Graf
1989: demi-finale contre Steffi Graf
1990 : victoire contre Steffi Graf
1991 : quart de finale contre Jennifer Capriati
1992 : quart de finale contre Mary Joe Fernandez
1993 : quart de finale contre Steffi Graf
1994 : demi-finale contre Arantxa Sanchez
1995 : demi-finale contre Steffi Graf
1996 : 3e tour contre Asa Svensson