Frances Tiafoe
Frances Tiafoe | AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Roland-Garros 2017 : Tiafoe, Fratangelo: promesses d’avenir

Publié le , modifié le

La nouvelle génération du tennis américain semble destinée aux plus grands titres. Mais pour rejoindre au palmarès de Roland-Garros Michael Chang, Jim Courier ou Andre Agassi, dernier lauréat US en 1999, Bjorn Frantangelo et Frances Tiafoe devront éviter les pièges rencontrés par Donald Young, l’ancien grand espoir qui n’a jamais explosé au plus haut niveau et qui affronte David Ferrer (N.30). Les deux sont opposés à des gros morceaux d’entrée.

Juin 1989 : un jeune Américain nommé Michael Chang devient le plus jeune vainqueur de l’histoire de Roland-Garros, à 17 ans et 3 mois. Le premier titre du Grand Chelem d’une série de 27 pour la génération dorée composée également de Jim Courier, Andre Agassi et Pete Sampras, le meilleur des quatre mais le seul revenu bredouille de Paris. Depuis, aucune trace de succès Porte d’Auteuil pour les Yankees, les Andy Roddick, James Blake, Mardy Fish, Robby Ginepri puis les John Isner, Sam Querrey, Jack Sock et autre Steve Johnson brillant davantage sur surface rapide.

La relève est là

Les espoirs des Etats-Unis reposent aujourd’hui sur quelques joueurs très prometteurs : Taylor Fritz, Jared Donaldson (opposé d’emblée à Pierre-Hugues Herbert), Stephan Koslov, Ernesto Escobedo, Reilly Opelka, Frances Tiafoe voire Bjorn Fratangelo. Les deux derniers cités débutent ce lundi par du lourd avec Fabio Fognini (N.28) et Feliciano Lopez, deux joueurs chevronnés du circuit. Ils se donnent quelques années pour intégrer le top 10 et pourquoi pas mieux ?

Fratangelo à l'aise sur terre

Fratangelo, vainqueur de Roland-Garros junior contre un certain Dominic Thiem, en 2011 (une première pour un Américain depuis John McEnroe en 1977), dispose d’un jeu fait pour la terre battue. Ce droitier au revers à deux mains ne mesure que 1,83 m mais il se déplace bien, se montre endurant et possède un jeu solide qui peut lui permettre d’embêter son rival du jour, Feliciano Lopez, le seul Espagnol qui n’apprécie pas la surface ocre. A 23 ans, sa courbe de progression reste lente mais il peut encore surprendre malgré un classement peu flatteur (138e). Battu au 2e tour par Richard Gasquet en 2016, le Floridien espère faire mieux cette année. 

Grosse marge de progression pour Tiafoe

Tiafoe, de son côté, cristallise tous les espoirs du tennis états-unien. Son tempérament et sa puissance de frappe (1,88 m pour 79 kg) font du 68e joueur mondial un futur cador, de l’avis de nombreux spécialistes. Le teenager du Maryland (19 ans) étale un charisme bien plus grand que son ainé avec sa gueule de boxeur prêt à tout dégommer. Reste qu’il affronte un spécialiste de la brique pilée nommé Fabio Fognini. Descendu au 28e rang ATP, le fantasque Italien demeure un sérieux client surtout pour un adolescent encore un peu tendre. Sorti au premier tour en 2015, Tiafoe tentera de mettre en adéquation son jeu d'attaque et la terre rapide de Roland-Garros. Il en a les moyens.

Grégory Jouin @GregoryJouin