Tessah Andrianjafitrimo, 16 ans, franchit le 1er tour des qualifications

Tessah Andrianjafitrimo, 16 ans, franchit le 1er tour des qualifications

Publié le , modifié le

Tessah Andrianjafitrimo s'est qualifiée pour le 2e tour des qualifications en battant l'Autrichienne Patricia Mayr-Achleitner 6-2, 6-4. Comme Corentin Moutet hier, elle n'est âgée que de 16 ans. Mais contrairement à lui, elle n'a pas été éliminée, en réalisant un match plein de volonté et d'ambitions.

Elle a un sourire éclatant. Mais lorsqu'elle sort du court, elle est étonnée de voir autant de journalistes l'attendre. "Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant", glissait-elle un peu impressionnée. "Il y a une première tout." Impressionnée, Tessah Andrianjafitrimo ne l'était pas du tout au moment d'entrer sur le court. Pourtant, à 16 ans, elle faisait ses premiers pas dans les qualifications de Roland-Garros, et devenait l'une des attractions de ce 1er tour du tableau féminin, comme l'avait été Corentin Moutet, même âge, hier. 

"Je n'étais pas vraiment stressée à vrai dire. Je voulais m'amuser", expliquait-elle simplement. "Souvent, quand on est relâché ça part tout seul. C'est mon premier Roland-Garros mais je suis d'ici. Je connais les sensations et les tension qu'il peut y avoir. J'ai plutôt bien géré." Effectivement, son adversaire, Patricia Mayr-Achleitner s'en est bien rendu compte, en étant rapidement menée 5-1, et en perdant la première manche 6-2. Ensuite, cela s'est compliqué. "Je suis menée 2-0, j'ai balle de 3-2 sur mon service et je n'ai pas été assez lucide", analyse-t-elle. "J'ai perdu le jeu. Ca a fait 4-2 pour elle et je me suis remise dedans."

Sa première Top 100 la semaine dernière

C'est donc en 1h12 qu'elle a plié l'affaire. C'est normal pour elle, puisque son surnom c'est "Turbo", "parce que j'ai deux de tension en-dehors du terrain, mais quand je suis dessus, je cours sur toutes les balles." 769e mondiale, elle vient juste de battre la 198e au classement WTA, qui a 18 ans de plus qu'elle. En fait, à l'entendre, tout est simple. Invitée au tournoi de St-Gaudens la semaine dernière. C'est là, au 1er tour, qu'elle y a battu sa première Top 100, Danka Kovinic (74e). "J'ai eu de la chance que la Fédération me donne l'opportunité de faire des grands tournois comme St-Gaudens ou les qualifs de Roland. J'ai pris ma chance."

La jeune Française Tessah Andrianjafitrimo
La jeune Française Tessah Andrianjafitrimo

A 16 ans, la voilà au 2e tour des qualifications. Sans prétention, mais avec conviction: "Je demande pas à être dans la lumière. Je suis une Française, je pense qu'il y aura un peu d'attention sur moi si j'ai des résultats. Je n'ai pas envie d'attirer les gens vers moi. Je veux faire mon truc." Et son truc, c'est de progresser, sous la houlette de son père, venu de Madagascar, entraîneur de profession dans le Gers qui a été -4/6. Et elle veut réaliser un de ses "rêves": "Quand j'étais petite, les arbitres écorchaient toujours mon nom. Je me suis dit qu'un jour, tout le monde connaîtra mon nom et ne fera plus de faute." Avec cette victoire, elle est sur le bon chemin. Avec un grand sourire, elle décompose son nom et lance: "C'est facile, c'est simple. C'est simple mais c'est long." Tout semble simple pour cette jeune fille plein de talent.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze