Andy Roddick et Novak Djokovic
L'Américain Andy Roddick et le Serbe Novak Djokovic durant l'Open d'Australie en 2009 | AFP - GREG WOOD

Roddick avait un problème avec Djokovic

Publié le , modifié le

Aujourd'hui retraité, Andy Roddick est revenu sur un des épisodes de sa carrière à la télévision américaine, son embrouille avec Novak Djokovic à la fin d'un quart de finale à l'US Open en 2008 où les deux joueurs avaient failli en venir aux mains après la victoire du Serbe.

Andy Roddick était un showman sur le court. Il avait parfois le sang chaud. Aujourd'hui à la retraite et consultant pour la chaîne cablée Fox Sports, l'Américain est revenu sur un épisode de sa carrière. Après un quart de finale perdu à l'US Open en 2008, Andy Roddick avait coincé son adversaire contre la porte d'un vestiaire. Son nom? Novak Djokovic, alors âgé de 21 ans, qui n'était pas encore numéro 1 mondial. "Je ne dirai pas de qui il s'agit mais je dirai simplement que ça rime avec 'Schmovak Schmokovic', a dit Roddick sur le ton de la plaisanterie. On s'est  chauffé à l'US Open une année. Je l'avais un peu chambré et il m'a mis une  déculottée mais il a un peu claironné après le match (lors d'une interview sur  le court) et quand il est entré dans les vestiaires, je l'ai pris et coincé contre un vestiaire." 

Que des mots

Cette tension est vite retombée, Roddick n'étant pas forcément sur de l'emporter. "J'ai lâché l'affaire rapidement, a-t-il expliqué. J'ai réalisé que son  entraîneur était costaud, ce qui n'était pas le cas du mien, et que j'allais me faire avoir." Ce quart de finale avait été un peu houleux sur le terrain, Roddick s'étant plaint de Djokovic et de ses "simulations". Après sa victoire 6-2, 6-3, 3-6, 7-6 (7/5), Djokovic, qui avait alors 21  ans, le Serbe s'était plaint des piques de l'Américain: "Roddick a dit que  j'avais seize blessures et maintenant le public ne m'aime pas parce qu'il croit  que je simule. Ce n'était pas bien de sa part." Ces propos lui avaient attiré  une jolie bordée de sifflets de la part du public new yorkais. Les deux joueurs avaient ensuite calmé le jeu en conférence de presse.