Rideau pour Razzano

Publié le , modifié le

Dernière rescapée tricolore dans le tableau féminin, Virginie Razzano a été éliminée au troisième tour par Ana Ivanovic. La Serbe s'est imposée sans trop de mal en deux sets 7-5, 6-0. Désormais 40e joueuse mondiale, elle aura fort à faire au prochain tour face à la Belge Kim Clijsters (N.2) qui vient d'enchaîner une 17e victoire d'affilée à l'US Open. Tenante du titre, la Flamande a corrigé la Tchèque Petra Kvitova (N.27) 6-3, 6-0. Venus Williams (N.3) est passée.

TABLEAU DE L'US OPEN

Ivanovic devra espérer un improbable mauvais jour de Clijsters pour atteindre les quarts de finale. Tête de série N.2, Clijsters a inscrit douze  jeux d'affilée pour battre la Tchèque Petra Kvitova (N.27) 6-3, 6-0. Cette rencontre avait pourtant mal débuté pour la Belge, menée 3-0 après des problèmes de réglage au service. Mais elle a finalement retrouvé ses sensations en inscrivant douze jeux d'affilée pour  s'adjuger le match en seulement 1 heure et 02 minutes. "Je m'en veux sur ce premier set", a confié la Nîmoise. "C'est frustrant car j'ai été à deux points du  premier set. Ana a été très agressive et moi je ne l'ai été que de 4-2 contre  moi à 5-4 pour moi... J'ai ressenti une double pression, celle d'Ana et celle du  public (qui encourageait beaucoup Ivanovic, ndlr). A 5-4 pour moi, j'ai perdu ma  lucidité, je n'ai pas su gérer ce moment aussi bien que je le fais d'habitude.  Je me sentais pris à la gorge par son jeu +bulldozer+. Je n'ai pas bien vécu ce  match, je ne me suis pas fait plaisir. je sais qu'Ana peut être très fragile  mais je n'ai pas su en tirer parti. (A propos d'Ivanovic) Elle rejoue vraiment  bien, ce n'est pas la même joueuse que ces derniers temps. Quand elle prend trop  confiance, elle devient injouable."

"J'ai eu du mal à me régler au début du match et il fallait que je m'habitue  au vent, a de son côté déclaré la Flamande. C'était dur. Mon service me pose quelques petits  soucis depuis quelques semaines mais je suis contente d'avoir inversé la vapeur,  ça m'a permis d'être plus agressive et de chercher les coups gagnants." En trois matches à l'US Open, la Belge n'a pas encore concédé la moindre manche... C'est  le cas aussi de l'Américaine Venus Williams, qui a dominé sans forcer la  Luxembourgeoise Mandy Minella 6-2, 6-1 pour retrouver au prochain tour  l'Israélienne Shahar Peer (N.16).

Les autres têtes de série n'ont pas démérité, et la logique a dans l'ensemble été respectée avec notamment le succès de la Russe Elena Dementieva (N.12) sur la Slovaque Daniela Hantuchova (N.24) 7-5, 6-2, alors que l'Australienne Samantha Stosur (N.5) a battu l'Italienne Sara Errani 6-2, 6-3. Logique respectée également pour la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (N.20) face à l'Argentine Gisela Dulko 6-1, 6-2.

Francesca Schiavone (N.6), a assuré face à l'Ukrainienne Alona Bondarenko (N.29) en l'emportant 6-1 7-5, et elle a fait le spectacle en signant, comme Roger Federer au premier tour, un point d'un coup frappé entre les jambes. "Quand vous sentez que c'est le moment et la balle pour le faire, vous le faites. C'est de l'art", a dit l'Italienne, radieuse depuis son triomphe à Roland-Garros.

Romain Bonte