Aravane Rezai
Aravane Rezai | AFP - Andrew Yates

Rezaï piégée, Sharapova facile

Publié le , modifié le

Largement favorite de son duel face à la 371e mondiale, Aravane Rezaï (N.18) a été éliminée au 2e tour de l'US Open. Invitée par les organisateurs, l'Américaine Beatrice Capra, âgée de seulement 18 ans, s'est imposée 7-5, 2-6, 6-3. Dans le tableau féminin, le camp tricolore ne peut plus compter au 3e tour que sur Virginie Razzano, qui bénéficie d'une invitation. Agnieszka Radwanska (N.9) a été sortie par Peng Shuai 2-6, 6-1, 6-4. Pas de soucis pour Sharapova.

TABLEAU DE L'US OPEN

Consciente d'être passée à côté de sa rencontre, Aravane Rezaï a fait part de sa frustration. "C'est une grosse déception. Je me suis battue  comme d'habitude, mais c'est toujours difficile de jouer une Américaine chez elle. C'est une outsider, elle n'a rien à perdre. Elle est dans la même position  que moi il y a deux ans. J'aurais dû conclure et imposer mon jeu, mais c'est  difficile pour moi dans la tête", a-t-elle indiqué. Malgré une réaction dans la deuxième manche, la Française n'a  pas su relever son niveau de jeu, alors que l'Américaine se trouvait sur un petit nuage. "Je n'ai pas si mal joué. Je  ne cherche pas d'excuses. Son niveau m'a un peu surprise. Je ne m'attendais pas  à ce qu'elle joue si bien tactiquement. J'ai fait beaucoup d'erreurs idiotes et  ça lui a permis de gagner. Je travaille énormément, mais j'ai besoin de temps  pour éclore et devenir plus régulière. Chaque fois qu'on avance, il y a d'autres  paliers à franchir", expliqué la joueuse de 23 ans. Depuis son titre en mai à Madrid, Rezaï a du mal à retrouver la bonne carburation sur les tournois du Grand Chelem, au troisième tour à Roland-Garros, au deuxième à Wimbledon.

A l'opposé, Beatrice Capra commence à rêver d'un destin à la Oudin. En 2009, la jeune fille de 17 ans avait tour à tour dominé Dementieva, Sharapova et Petrova pour atteindre les quarts de finale de l'US Open, comme une fleur. "C'est un des plus beaux moments de ma vie", a déclaré Capra, fille d'un entrepreneur italien et d'une prof de tennis américaine, qui ne lui a fait taper ses premières balles qu'à 8 ans. "Mélanie est un exemple, je n'ai pas raté une seule seconde de son parcours l'an dernier, c'est une source d'inspiration pour moi. Je crois qu'elle a poussé tous les joueuses Américaines à faire mieux", a souligné Capra, ajoutant en souriant: "Je vais lui demander des conseils pour battre Maria". Car c'est bien la Russe Maria Sharapova qui doit encore se coltiner la classe biberon à New York. "Je sais qu'elle est Américaine, a 18 ans et est au 3e tour de l'US Open", a de son côté confié Sharapova à propos de Capra, après son succès facile au 2e tour aux dépens de la Tchèque Iveta Benesova 6-1, 6-2. Interrogée sur le fait de savoir si elle allait se souvenir du match de l'an dernier contre Oudin avant de jouer Capra, l'ex N.1 mondiale, qui est encore loin de son niveau d'avant 2008 et sa blessure à une épaule, a eu une réponse cinglante: "Pourquoi devons-nous besoin de se souvenir de celui-là ?"

L'élimination de Rezaï n'est pas la seule surprise de cette 4e journée à New York. Première sortie majeure, celle de la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.9). Opposée à la redoutable Chinoise Peng Shuai, la 10e mondiale est tombée pour la première fois contre cette adversaire, 2-6, 6-1, 6-4. Dans les autres rencontres, la Suissesse Patty Schnyder a fait parler son expérience face à l'Espagnole Maria Jose Martinez (N.22) 7-6 (7/2), 6-4. La Serbe Jelena Jankovic maintient le cap de victoires besogneuses. Trois manches au 1er tour (en passant à un jeu de la défaite), et voilà la tête de série N.4 qui a remis trois manches pour se défaire de la Croate Mirjana Lucic 6-4, 3-6, 6-2. La Belge Yanina Wickmayer (N.15) n'a pas eu trop de mal face à l'Allemande Julia Görges 6-4, 7-5. A noter également la victoire logique de la Russe Vera Zvonareva (N.7) aux dépens de l'Allemande Sabine Lisicki 6-1, 7-6 (7/5). La Danoise Caroline Wozniacki, tête de série  N.1, ne s'est pas vraiment posée de questions face à la Taïwanaise Chang Kai-chen, 84e joueuse mondiale,  qu'elle a sortie sur le score de 6-0, 6-0. La Danoise de 20 ans affrontera au 3e tour une autre Taïwanaise, Chan  Yung-jan, classée à la 77e place mondiale.

Romain Bonte