Reprise des cours collectifs, de la compétition, présence de public à Roland-Garros : le président de la FFT fait le point sur la situation

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roland Garros

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lors d'un live organisé ce lundi par Gaël Monfils, le président de la Fédération française de tennis (FFT) Bernard Giudicelli a fait le point sur la situation actuelle du monde du tennis. Le dirigeant a ainsi précisé qu'il espérait toujours pouvoir accueillir "un maximum de public" à Roland-Garros fin septembre tout en annonçant que les loges du tournoi du Grand Chelem seraient désormais partagées. Le président de la FFT a également précisé plusieurs dispositions annoncées par la fédération dans un communiqué lundi pour une reprise des entraînements collectifs et de la compétition.

À la veille du début de la deuxième étape du plan de déconfinement, le moment était venu de faire le point sur la situation actuelle du monde du tennis. Lors d'un live internet organisé par le n°1 français Gaël Monfils, Bernard Giudicelli a donné plusieurs indications sur l'évolution de la pratique du tennis dès mardi. Le président de la Fédération française de tennis (FFT) a notamment confirmé que la compétition ne reprendrait pas dès maintenant, même si un protocole est actuellement à l'étude au sein de la fédération et qu'un retour des tournois est espéré "début juillet".

Bernard Giudicelli a également rappelé ce qu'un communiqué publié par la FFT lundi annonçait pour le début de la deuxième étape du plan de déconfinement de ce mardi. "En zone verte, la pratique de l'ensemble des disciplines devrait être désormais autorisée en extérieur et en intérieur, est-il écrit dans le communiqué. En revanche, en zone orange, seule la pratique en extérieur ou sur des terrains abrités sera permise. Par ailleurs, les cours collectifs seront désormais possibles pour l'ensemble des disciplines. Le nombre d'élèves présents sur le terrain variera selon la discipline". Le président de la FFT, qui a précisé que "65% des clubs avaient rouvert" depuis le 11 mai, a également souligné que les mesures sanitaires "précédemment établies" étaient maintenues.

"Un Roland-Garros avec un maximum de public"

Interrogé sur le tournoi de Roland-Garros lors du live avec Gaël Monfils, Bernard Giudicelli a une nouvelle fois rappelé l'hypothèse envisagée par la FFT pour la tenue du tournoi du Grand Chelem fin septembre : "L'option que je privilégie, c'est un Roland-Garros qui se déroule avec un maximum de public. Après, en fonction des conditions sanitaires, nous nous ajusterons aux directives qui nous seront données par le gouvernement. C'est le gouvernement qui décide de la fréquentation et de la jauge maximale." Toujours réticent à un tournoi qui se déroulerait à huis clos, le président de la FFT a expliqué que "comme tous les grands tournois, Roland-Garros est une rencontre entre les joueurs et le public. C'est ce qui fait la magie du tournoi".

à voir aussi Roland-Garros aura lieu avec ou sans public, et débutera "fin septembre" ou "début octobre", affirme Guy Forget Roland-Garros aura lieu avec ou sans public, et débutera "fin septembre" ou "début octobre", affirme Guy Forget

Dans le même temps, le tournoi de Roland-Garros annonçait, aux côtés des trois autre Grand Chelem (US Open, Open d'Australie et Wimbledon) et de la Fédération internationale de tennis (ITF), qu'il s'engageait à verser "300 000 dollars (270 000 euros) en soutien du tennis en fauteuil roulant". "Ce fonds accordera des subventions aux athlètes en fauteuil roulant et aux fédérations nationales qui devaient accueillir" les 88 tournois reportés ou annulés depuis le 12 mars et la suspension du circuit en raison de l'épidémie de Covid-19. Une déclaration co-signée par le président de la FFT Bernard Giudicelli.

Enfin, ce dernier a annoncé que les loges de Roland-Garros, souvent vides lors de la première semaine, seraient dorénavant partagées. "Il y aura une option qui permettra aux spectateurs munis de billets "entrée générale" (qui ne donnent accès qu'aux courts annexes qui n'ont pas de sièges numérotés, ndlr), d'avoir accès aux loges lorsqu'elles sont vides", a ainsi expliqué le dirigeant de la fédération avant de poursuivre : "Les personnes qui prennent cette option - c'est quelques euros de plus -, recevront un SMS lorsqu'ils seront dans le stade qui leur dira "vous pouvez vous rendre sur le court Philippe-Chatrier, à telle loge, à telle tribune". Ils auront la possibilité d'assister au match depuis la loge et au moment où les titulaires de la loge reviendront, ils repartiront sur les courts annexes." Une idée qui a semblé plaire à Gaël Monfils : "C'est très bien ! Gamin, quand j'allais à Roland, forcément, j'avais envie d'être au plus bas dans les loges. Je trouve que c'est une super idée et j'espère que ça marchera".

Avec AFP.

France tv sport francetvsport