Racisme : Une statue de l'ancien tennisman Arthur Ashe vandalisée en Virginie

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Arthur Ashe

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Une statue à l'effigie de l'ancien grand joueur de tennis afro-américain Arthur Ashe, exposée dans sa ville natale de Richmond, en Virginie, a été vandalisée mercredi.

C'est un geste dramatique qui a été capté ce mercredi outre-atlantique. Une vidéo circulant sur divers réseaux sociaux et diffusée par des chaînes de télévision locales montre un homme ce mercredi avec une bombe de peinture blanche écrivant les lettres "WLM" et l'expression "White lives matter" (la vie des Blancs compte) sur le socle de la statue de l'ancien tennisman afro-américain Arthur Ashe et d'autres autour.

Ambiance délétère

Depuis le 26 mai date de la mort par asphyxie de George Floyd lors de son interpellation à Minneapolis, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans tout le pays, et à travers le monde, pour protester contre l'injustice sociale et raciale, avec un leitmotiv martelé: "Black live matters" ("la vie des Noirs compte"). L'acronyme correspondant, "BLM", a d'ailleurs été, dans la foulée, inscrit en violet sur les "WLM" tagués plus tôt.

à voir aussi "Black Lives Matter" écrit au dos des maillots pour la reprise de la Premier League "Black Lives Matter" écrit au dos des maillots pour la reprise de la Premier League

Le quotidien Richmond Times-Dispatch a rapporté que des personnes avaient rapidement commencé à tenter d'effacer ces inscriptions du monument dédié au triple vainqueur en Grand Chelem et érigé sur Monument Avenue en 1996, trois ans après sa mort. Là où se trouvent également des statues d'anciens confédérés, dont certaines ont aussi été vandalisées, renversées et même retirées ces derniers jours.

Ashe, qui a pris sa retraite en 1980 après avoir remporté Wimbledon, l'US Open et l'Open d'Australie, était un ardent défenseur des droits civils et des droits des patients atteints du sida jusqu'à sa mort en 1993 d'une pneumonie liée au VIH.

AFP