Melbourne Zvonareva 25012011
Zvonareva | AFP-CROCK

Zvonareva en quarts à Melbourne

Publié le , modifié le

La Russe Vera Zvonareva ne s'est pas faite surprendre par la Tchèque Iveta Benesova, s'imposant 6-4, 6-1 en huitièmes de finale. Déception pour l'Italienne Flavia Pennetta (N.22) qui aurait sûrement préféré faire respecter la logique du classement face à la Tchèque Petra Kvitova (N.25), qui l'emporte 3-6, 6-3, 6-3. La Polonaise Agnieszka Radwanska (N.12) a bataillé pour se sortir des griffes de la Chinoise Peng Shuai 7-5 3-6 7-5. Elle affrontera Kim Clijsters (N.3).

LE TABLEAU FEMININ DE L'OPEN D'AUSTRALIE

Sans être impressionnante, Zvonareva a fait le boulot face à Benesova, s'imposant en deux sets. "Je me suis trouvée un peu lente, un peu passive", a-t-elle d'ailleurs convenu. "Mais j'ai su  trouver les bons moments et devenir un peu plus agressive. J'ai tenu comme ça  jusqu'à la fin du match et j'en suis très contente", a ajouté la N.2 mondiale. Bien décidée à faire taire les mauvaises langues, Zvonareva n'avait pas l'intention de laisser filer une chance de se retrouver en quarts de finale.

"Beaucoup de gens m'ont  sous-estimée, beaucoup n'ont jamais cru en moi et beaucoup ont pensé que je  n'arriverais jamais à atteindre même une demi-finale de Grand Chelem. Mais ça m'importe peu. Le plus important est que mon entourage, mon équipe croit en  moi. Le plus important est que je crois en moi et c'est tout", a conclu la Russe qui n'aura eu besoin que d'1h16 pour décrocher sa place en quarts de finale. Au prochain tour, elle affrontera sa troisième adversaire tchèque d'affilée, Petra Kvitova. La tête de série N.25, demi-finaliste du dernier  Wimbledon, a eu raison de l'Italienne Flavia Pennetta 3-6, 6-3, 6-3.

La Belge Kim Clijsters, N.3 mondiale, s'est  qualifiée en battant la  Russe Ekaterina Makarova, 7-6 (7/3), 6-2. Clijsters affrontera au prochain tour la Polonaise Agnieska Radwanska, 14e  mondiale. Elle est en route pour décrocher le 41e titre de sa carrière, son 4e en Grand Chelem (trois US Open) mais le premier à Melbourne où elle fût quatre fois demi-finaliste et une fois finaliste (en 2004 contre Justine Henin).

"J'étais contente  que +Rafa+ (Nadal) termine si vite son match, ça nous a évité de jouer trop  tard, a confié la Flamande. Au deuxième set, j'arrivais à mieux lire le jeu de mon adversaire, à être  un peu plus agressive, je suis contente de mon niveau de jeu. J'ai fait appel  au soigneur parce que je sentais une petite raideur à la jambe gauche mais il  n'y a rien de grave. Je me sens capable d'aller jusqu'au bout ici."

Romain Bonte