Stan Wawrinka
Stan Wawrinka vainqueur à Melbourne | MAXPPP - DAVID CROSLING

Wawrinka toujours impressionnant à Melbourne

Publié le , modifié le

Tenant du titre, Stan Wawrinka a franchi aisément le cap du 3e tour de l'Open d'Australie. Il a dominé le Finlandais Jarkko Nieminen 6-4, 6-2, 6-4 et affrontera au prochain tour l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, tombeur du Canadien Pospisil sur un score comparable 6-2, 6-4, 6-4. Qualification aussi aisée pour Milos Raonic (N.8) qui jouera Feliciano Lopez (N.12), vainqueur de Janowicz 7-6 (8/6), 6-4, 7-6 (7/3). John Isner (N.19) a perdu le combat des serveurs face à Gilles Muller 7-6 (7/4), 7-6 (8/6), 6-4. Trente aces pour l'Américaine, 24 pour le Luxembourgeois...

C'est une belle revanche qui est proposée à Stan Wawrinka. Qualifié pour les 8e de finale de l'Open d'Australie, il va affronter Guillermo Garcia-Lopez. C'est cet Espagnol qui avait créé la première sensation de Roland-Garros l'an dernier, en dominant le Suisse au 1er tour, alors que le Vaudois venait de remporter son premier Masters 1000 à Monte-Carlo (en battant Federer en finale), et que tout semblait lui réussir depuis son sacre à Melbourne, son premier en Grand Chelem.

En ce début de quinzaine australienne, le Vaudois paraît revenu sur sa dynamique de l'an passé. Le voilà déjà en deuxième semaine sans avoir concédé la moindre manche. Jarkko Nieminen n'a pas pesé bien lourd, étant écarté en 1h45 de jeu, après avoir sauvé dix balles de break sur les seize obtenues par son adversaire, alors que lui-même s'en procurait en tout et pour tout 3 (deux breaks obtenus).

Isner perd la guerre du service​

Ce n'est pas la même musique pour Kei Nishikori. La tête de série N.5, qui a déjà disputé deux jeux décisifs lors des deux premiers tours, a concédé un deuxième set lors de ce 3e tour, contre Steve Johnson. L'Américain, 38e mondial, s'est sorti du premier set (9/7) au tie-break avant de subir la domination du Japonais après 2h30 de jeu. A signaler les 15 aces du Nippon, ce qui lui a notamment permis de ne perdre son engagement qu'une seule fois, alors que Johnson a obtenu sept occasions de le faire.

Il y a eu un énorme match de serveurs entre Gilles Muller et John Isner. 1.93m contre 2.08m, il y avait de la hauteur sous la toise. Et ces deux gros serveurs ont fait parler la poudre, avec 30 aces (et deux double-fautes) pour l'Américains, 24 aces (et trois double-fautes) pour le Luxembourgeois, qui s'impose en 2h10, après deux jeux décisifs. Cette victoire est assez logique, car Muller s'est procuré six balles de break (une suele convertie), contre une seule à son adversaire. Tête de série N.19, l'Américain rate encore la deuxième semaine à Melbourne, lui qui n'a atteint qu'une seule fois les 8e de finale ici-même en sept participations.

Le tableau de l'Open d'Australie