Wawrinka crée l'exploit face à Djokovic

Wawrinka crée l'exploit face à Djokovic

Publié le , modifié le

Stanislas Wawrinka a réussi la performance de sa carrière en éliminant en quarts de finale le quadruple vainqueur et triple tenant du titre, Novak Djokovic. Comme lors de leurs deux dernières confrontations en Grand Chelem, le combat a duré cinq sets, mais cette fois, c’est le Suisse qui s’est imposé 2-6, 6-4, 6-2, 4-6, 9-7. Il affrontera en demi-finale le Tchèque Tomas Berdych.

Vainqueur en 2008, 2011,  2012 et 2013, Novak Djokovic était en lice pour un quadruplé historique et une cinquième couronne en Australie. Mais le Serbe est tombé sur celui qui l’avait fait trembler ici-même il y a un an et à US l’Open. Stanislas Wawrinka était passé tout prêt, et on a cru au début du cinquième set qu’il allait payer ses errements. Mais cette fois le Suisse n’a pas craqué et empêche Djokovic d’atteindre le dernier carré pour la première fois depuis Wimbledon 2010 (14 demi-finales consécutives).

Les deux dernières confrontations entre les deux hommes avaient été très accrochées. Il y a un an déjà à Melbourne, Wawrinka avait poussé Djokovic dans ses retranchements avant de frôler l'exploit aussi à l’US Open. Deux défaites en cinq sets, frustrantes, mais aussi de nombreuses raisons d’espérer. Le Suisse avait dans son jeu les armes pour gêner la mécanique serbe. Pas durant le premier set toutefois, plié en 31 minutes par le numéro 2 mondial, coupable de 8 fautes directes, contre 16 pour la tête de série n°8. Pris à froid, le Suisse a relevé la tête en convertissant la quatrième de ses balles de break pour mener 5-3 dans la deuxième manche. L’ascendant psychologique a changé de camp. Une première fois. Dans la foulée, le Suisse a remporté la manche 6-4 avant de réciter un tennis de rêve durant le troisième set.

Service à toute épreuve

Coups droits puissants, revers à une main, le Suisse va diriger le jeu pendant 36 minutes. Le temps de coller 6-2 au triple tenant du titre, totalement déréglé. Treize fautes directes et un pourcentage de points gagnés après la première balle en baisse. Face à lui, Wawrinka a servi le plomb multipliant les services au dessus des 200 km/h rendant impuissant le meilleur retourneur du circuit. Le Serbe a laissé passer l’orage et attendu la baisse de régime de son adversaire. Elle est arrivée. A 4-3 pour lui, le Serbe a remonté son déficit 0-40 et s’est offert sa première balle de break depuis la première manche sur un retour de service en extension qui a fini dans le coin. Le tournant de cette quatrième manche remportée finalement 6-3 par Djokovic qui offrait un cinquième set aux spectateurs de la Rod Laver Arena. Comme il y a un an. Et comme il y a un an, les deux joueurs ont joué les prolongations.

Les deux joueurs se sont répondus du tac-au-tac. Djokovic a d’abord pris les devants (break 1-2) avant de voir Wawrinka recoller dans la foulée. Le Suisse en difficulté sur sa mise en jeu a été solide pour sauver de nouvelles balles de break à 2-2 puis 3-3. Au coude à coude jusqu’au 16e jeu de ce cinquième set, le Suisse a combattu les crampes et a poussé Djokovic à la faute. Par deux fois. Les deux montées mal négociées à 8-7 ont fait basculer une rencontre que Wawrinka n’a pas voulu lâcher. Après 14 défaites de rang face au Serbe, le numéro 8 mondial domine enfin le Serbe et disputera la deuxième demi-finale de la carrière en Grand Chelem. "J'ai très bien joué, pas au début. J'ai tout tenté, c'est un champion incroyable, je suis très très très heureux", a commenté Wawrinka juste après sa belle victoire. 

Benoit Jourdain @BenJourd1

Open d'Australie