Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | MANAN VATSYAYANA / AFP

Tsonga: "L'impression d'avoir progressé"

Publié le , modifié le

Battu par Roger Federer (7-6, 4/6, 7/6, 3/6, 6/3) en demi-finale de l'Open d'Australie, Jo-Wilfried Tsonga, bien que déçu, estime que ce match prouve qu'il a progressé depuis le début de la collaboration avec Roger Rasheed. Un constat qui lui donne "encore plus envie pour la suite".

Quel est votre sentiment après cette défaite ?
Jo-Wilfried Tsonga: "Je suis déçu. Quand on est joueur de tennis, perdre, on n'aime pas ça.  J'avais fait tout ce qu'il fallait pour être au top et en l'occurence je  l'étais. J'ai fait un match solide, mais ça n'a pas suffi. J'attends le reste  de la saison avec impatience car j'ai l'impression d'avoir passé un petit cap."
   
Ce n'est pas passé loin...
J-W.T.: "Il ne manque jamais grand-chose, à Wimbledon (contre Murray en 2012) il  ne m'a pas manqué beaucoup. A Roland (Garros contre Djokovic en 2012) non plus.  C'est un peu tout le temps comme ça (sourire). Mais là au moins j'ai  l'impression d'avoir perdu pour une autre raison que d'habitude."
   
C'est-à-dire ?
J-W.T.: "D'habitude je n'arrivais pas à retourner et je ne jouais pas à armes  égales. Aujourd'hui j'ai fait un match plein en retour, ça faisait longtemps  que ça ne m'était pas arrivé. Ca me fait plaisir car je galère avec ça depuis  des années. C'est le match contre lui où j'ai joué mon tennis le plus contrôlé.  J'étais en jambes, il ne m'a pas débordé tant que ça, j'ai gardé beaucoup plus  ma ligne. Je commence à ressembler un peu plus à un joueur de tennis complet."
   
A quoi attribuez vous ces progrès ?
J-W.T.: "C'est un tout. Roger (Rasheed, son nouvel entraîneur) y est pour pas  mal. Je pense aussi que j'ai pris de très bonnes résolutions pour 2013 et que  tous les choix que fait cet hiver pour préparer ce tournoi étaient bons. Jouer  contre les meilleurs c'est le test ultime. On ne peut pas tricher. Ca permet de  savoir si t'es prêt. Et je l'étais. J'ai l'impression d'avoir progressé en  quelques semaines et ça me donne encore plus envie pour la suite. Je vais  arriver revanchard pour le prochain Grand Chelem."
   
Dans quels secteurs pouvez-vous encore progresser ?
J-W.T.: "Partout, je peux servir encore mieux. Au troisième set mon pourcentage  de premières balles n'a pas été bon. Physiquement j'essaye de mettre toutes les  chances de mon côté pour progresser encore un peu. Mentalement j'essaye de  taper la première balle de mon entraînement comme je tape la dernière."
   
Avez vous manqué de fraîcheur physique dans le cinquième set ?
J-W.T.: "Il m'a manqué quelques points mais lui a été très très bon sur ce  cinquième. J'estime avoir fait un meilleur match ce soir que lorsque je l'ai  battu à Wimbledon (en 2011) car il est beaucoup plus +fit+ qu'à l'époque. Après  c'est difficile à dire. La vérité c'est qu'il m'a manqué cinq points. Si j'en  gagné un de plus dans un tie-break ça peut devenir une autre histoire. Le  tennis ne s'explique pas toujours."

AFP