Sharapova à la trappe

Sharapova à la trappe

Publié le , modifié le

Au lendemain de l'élimination surprise de Serena Williams, c'est une autre "reine du tennis féminin" qui sort. L'ancienne N.1 mondiale Maria Sharapova a en effet été éliminée dès les huitièmes de finale (3-6, 6-4, 6-1), par la Slovaque Dominika Cibulkova (N.24). Azarenka (N.2) et Radwanska (N.5) sont toutes deux passées, et se retrouveront en quarts de finale.

Même si son élimination est un peu moins surprenante que celle de l'Américaine, Sharapova peut sans doute pester contre ce début de semaine rendu éprouvant par les conditions météorologiques. Déjà juste physiquement, la canicule de Melbourne n'a pas vraiment été favorable à la tête de série N.3. Souffrant d'une douleur à une hanche, et étant surtout à court de compétition depuis plusieurs mois en raison de nombreuses blessures à répétition, la vainqueur de l'édition 2008 était loin d'être à 100% de ses capacités physiques.

Sharapova trop juste

"Il faut s'attendre à ce genre de douleurs quand vous passez beaucoup de  temps sur le court. Il faut juste faire avec", a expliqué Sharapova. "Je pense que c'est juste parce que j'ai beaucoup joué", a-t-elle analysé. "Ce n'est que mon deuxième tournoi depuis ma reprise, c'est normal que ce  genre de choses arrivent", a-t-elle ajouté. "Il faut que je regarde le positif et que je vois d'où je reviens ces quatre ou cinq derniers mois." Sa douleur à la hanche n'est pas forcément très rassurante, d'autant que c'est notamment à cause de cette hanche que la Russe avait vu sa dernière saison écourtée.

Azarenka sur les traces de Hingis

C'est donc Cibulkova -demi-finaliste à Roland-Garros en 2009- qui crée l'une des surprises de ce tournoi. La tête de série N.24 se retrouve en quart de finale face à Simona Halep (N.11). Cette dernière disputera d'ailleurs son premier quart de finale en Grand Chelem, à tout juste 22 ans. La Roumaine s'est débarrassée de la Serbe Jelena Jankovic (N.8) en trois manches (6-4, 2-6, 6-0). Après les sorties de piste de Serena Williams et Sharpova, Azarenka (N.2) a désormais la voie dégagée. Vainqueur de l'Américaine Sloane Stephens (N.13) en deux sets 6-3, 6-2, elle fait désormais figure de grande favorite, d'autant qu'elle n'a perdu que 19 jeux en quatre matches. Azarenka reste sur 18 victoires d'affilée à Melbourne, et se trouve en excellente position pour devenir la première joueuse à y réussir le triplé depuis la Suissesse Martina Hingis  (1997-1999).

Et sa prochaine adversaire n'a rien d'une bête noire. La Polonaise Agniesza Radwanska (N.5), victorieuse de Muguruza (38e mondiale) 6-1 6-3, ne l'a plus battue depuis cinq ans.

Romain Bonte

Open d'Australie